Sign in
Download Opera News App

 

 

Assalé Tiémoko clashe le CONOR de Mariam Dao Gabala

Le député-maire et patron de presse Assalé Tiémoko Antoine a répondu à Mariam Dao Gabala, la présidente du Comité de normalisation (CONOR), ce jeudi 25 novembre 2021.

"« Je voudrais qu’on fasse le timing. Pour qu’il y ait élection, il faut qu’il y ait des textes validés. Pour qu’il y ait un texte validé, il faut qu’on ait reçu la dernière version des textes. Nous avons déjà explosé les délais donc des élections le 20 décembre 2021 alors qu’on n’a pas encore évalué les textes, ce n’est pas possible", avait déclaré Mariam Dao Gabala, dont le mandat devrait prendre fin avant le début de l'année 2022.

Elle expliquait ainsi pourquoi le CONOR ne pouvait pas tenir ce délai. Une argumentation ne convainc pas Assalé Tiémoko, qui lui a répondu sur sa page officielle.

"Aujourd'hui, cette mission essentielle semble perdue de vue. Ce qui compte d'abord et désormais, c'est la CAN 2022 et tout l'argent autour à gérer. Ensuite et pourquoi pas, gagner du temps jusqu'en 2023 pour organiser la CAN 2023 en Côte d'Ivoire", a-t-il indiqué.

Pour lui, il s'agit de distraction sui vise à "tourner les regards des présidents de Clubs ailleurs". En effet, dans son dernier point de presse, souligne le journaliste député et maire de Tiassalé, "Mme Dao Gabala, a proprement fait, non seulement le procès d'un mort qui aurait acheté 50 litres d'eau par jour pour un joueur, mais aussi et surtout, celui de tout le gouvernement de Côte d'Ivoire, accusé in fine de valider des budgets liés à des dépenses fictives".

"Il suffit, pour s'en convaincre, de faire le croisement entre les déclarations de Mme Dao Gabala et le processus de validation du budget des compétitions présentés par la FIF", a-t-il ajouté.

Rappelons que le mardi 1er septembre 2021, la présidente du comité de normalisation, avait pourtant promis tenir les délais.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

assalé tiémoko can 2022 can 2023 mariam dao gabala

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires