Opera News

Opera News App Download

Analyse politique/Election du 31 octobre 2020 : Entre doute et certitude ?

Published 16 days ago - 2009 views

La tenue de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 embarrasse plus d’un. Si le parti au pouvoir en donne la certitude, cela n’est pas le cas chez l’opposition qui voit une inféodation de l’instance (CEI) devant organiser cette élection. De ce fait, elle exige le report des élections, le retrait de la candidature d’Alassane Ouattara et la reforme de certaines institutions.

Ce constat, ajouté au viol de la constitution et à la liste électorale infestée, le tout dénoncé par Henri Konan Bédié, leader de l’opposition sont autant d’objections qui risquent d’entraver la tenue de cette élection. Outre ces différentes remarques, la question du 3ème mandat était au centre des propos des opposants lors du meeting au stade Félix Houphouët Boigny. Tous se sont opposés au 3ème mandat du président sortant Alassane Ouattara.

Opposition : « il n’y aura pas d’élection présidentielle le 31 octobre 2020 »

« Non, au 3ème mandat anticonstitutionnel » fait remarquer Henri Konan Bédié, président du PDCI et leader de l’opposition dans son adresse au public venu dans le cadre du meeting de l’opposition. Danièle Boni Claverie, présidente de l’URD abonde dans la même veine d’idée « le temps des présidences à vie est dépassé. Il appartient au peuple souverain de prendre son destin en main. » Puis elle ajoute « la date du 31 octobre 2020 doit être annulée. Les élections ne se tiendront pas, elles n’auront pas lieu. Le 1er novembre, nous voulons une transition pacifique. »

 Albert Mabri Toikeusse, le transfuge du RHDP qui a rejoint l’opposition est formel quant à la candidature d’Alassane Ouattara. « Il n’y aura pas de 3ème mandat pour Ouattara. Il n’y aura pas d’élection, le 31 octobre 2020. »

Pascal Affi N’guessan, président du FPI a, lui aussi, exigé le retrait de la candidature de Ouattara pour les élections à venir, avant de demander la réforme de la CEI et du conseil constitutionnel, le retour de Laurent Gbagbo, Blé Goudé et de Soro Guillaume, la libération de tous les prisonniers.

Si l’on s’en tient aux différents propos de ces hommes et femmes politiques, on peut affirmer sans retenue qu’il y a bien un nuage de doute qui plane sur la prochaine élection présidentielle.

Parti au pouvoir : « il y aura élection… »

Pourtant le parti au pouvoir ne manque de donner la certitude sur la tenue des élections du 31 octobre 2020. « Je voudrais (…) vous assurer que les élections se passeront de manière apaisée, comme en 2015. Je vous en donne l’assurance. Je voudrais aussi vous dire que j’ai foi en la victoire du RHDP à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, dès le premier tour ! » a déclaré Alassane Ouattara, pendant la cérémonie de présentation de vœux du RHDP.  

Aussi, le vendredi 9 octobre dernier la CEI a procédé à la remise officielle des documents électoraux aux représentants de chacun des candidats en lice pour l’élection présidentielle prochaine. Sur les quatre représentants attendus, seuls ceux du RHDP et du Candidat indépendant Kouadio Konan Bertin ont répondu présents.

Par ailleurs dans un communiqué, la CEI a annoncé qu’elle procédera à la distribution des cartes d’électeur, ce mercredi 14 octobre au mardi 20 octobre, sur le territoire national et à l’étranger dans tous les lieux de vote. Tout ce schéma indique bien la tenue des élections.

Face à cette situation incertaine, le scepticisme s’empare peu à peu des ivoiriens qui redoutent   une autre  tempête  électorale. Les politiciens sauront-ils  faire la part des choses à l’effet d’éviter une autre crise électorale ? En tout cas la suite des évènements  nous dira.

SAMUEL AHUI

Content created and supplied by: V.MEDIA (via Opera News )

Tags:      

Alassane Ouattara Henri Konan Bédié
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

VOUS AIMEREZ