Sign in
Download Opera News App

 

 

Augustin Thiam dit ses vérités : "Il est temps que Bédié, Gbagbo et Ouattara prennent leur retraite"

Augustin Thiam, ministre-gouverneur de Yamoussoukro estime que les anciens présidents de la République Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, ainsi que l'actuel président Alassane Dramane Ouattara, doivent passer la main à une nouvelle génération, lors de la présidentielle d'octobre 2025. Il l'a dit, dans une interview parue dans le journal proche du Rassemblement des houphouêtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Le Rassemblement.

A la question de savoir "le retour de l’ancien président Laurent Gbagbo ne met-il pas la pression sur le RHDP dans la perspective de 2025 ?", la réponse du ministre-gouverneur a été sans ambages;

"2025, vu l’âge que nous avons, c’est une projection à long terme. Avec tout ce qui se passe, le Covid-19 et tout, qui vous dit que moi, je serai là en 2025 ? Je n’en sais rien et vous, non plus. Il faut sortir des réflexions ou projections que j’appellerais, sans que cela soit péjoratif, journalistiques", a répondu Augustin Thiam.

"Revenons à nos réalités. Son Excellence Monsieur le président Alassane Ouattara avait émis le vœu de ne pas se présenter et de passer le flambeau à une autre génération. Mais, on dit l’homme propose, Dieu dispose. Ainsi, des évènements qu’il n’a pas prévus, l’on amené à revenir sur ses décisions. Néanmoins, je pense que 2025 doit marquer le passage à une autre génération", a-t-il déclaré.

Avant de laisser lire ce qu'il pense réellement du débat autour de la retraite politique des trois Grands de la politique ivoirienne et qui sont en compétition depuis plus de 30 ans.

"Avec tout le respect que je leur dois, compte tenu de leur passé et de ce qu’ils représentent, de leur âge, les anciens présidents Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et l’actuel président de la République, Alassane Ouattara doivent passer la main à une autre génération, je le pense sincèrement", a-t-il martelé.

"Ils devraient utiliser les années qui viennent pour favoriser l’émergence d’autres candidats au sein de leurs formations respectives. Ils doivent s’entendre là-dessus et organiser des élections apaisées et calmes. Celui qui gagnera, les trois grands pourront se mettre autour de lui pour le soutenir de leurs conseils pour qu’il gère le pays. Je vous ferai remarquer que je suis concerné", souligne le gouverneur du strict autonome de Yamoussoukro.

Avant de préciser : "J’ai 69 ans, je pense que je dois partir aussi. C’est mon point de vue. Parce que nous qui sommes les aînés, si nous n’acceptons pas de partir, comment nos cadets ou nos enfants pourront-ils se faire de la place pour évoluer ?"

Et d'insister une nouvelle fois, sur le chapitre : "Il est temps que les trois grands prennent une retraite politique bien méritée avec tous les honneurs et le prestige dus à leur rang".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

covid-19 henri konan bédié laurent gbagbo rhdp yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires