Sign in
Download Opera News App

 

 

Affi, Kandia, Aouélé et d'autres seront-ils pris dans les mailles du filet du Conseil Constitutionnel ?

Plusieurs semaines après l'annonce de leurs victoires provisoires aux élections législatives du 06 mars, Affi N'guessan, Kandia Camara, Aka Aouélé, Amede Kouassi et bien d'autres seront-ils annoncés candidats malheureux par le conseil constitutionnel après plusieurs choses contestations ?

Plusieurs semaines après la proclamation des résultats provisoires des législatives du 06 mars 2021 par la Commission Électorale Indépendante (CEI) , le Conseil Constitutionnel guidé par Mamadou Koné a ouvert depuis ce lundi 22 mars 2021 ses audiences sur le contentieux électoral.


En effet, l'institution juridique composé de 7 membres et présidé par Mamadou Koné examinera ce mercredi 24 mars 2021 plusieurs requêtes concernant ces élections législatives du 06 mars dernier. Et d'après les informations rapportées par le média Koaci, les juges se prononceront sur les cas de Port Bouët, Divo sous-préfecture, Lakota sous-préfecture, Man Commune , Bongouanou Sous-préfecture, Anyama et Brofodoumé, Aboisso Sous-préfecture, Grand-Bassam, Bayota, Iboguhé et Goulia.


Et logiquement, l'on peut comprendre que dans ces circonscriptions, c'est les victoires de Pascal Affi N’Guessan, président du FPI, de Sylvestre Emmou du PDCI, de Kandia Camara du RHDP, d'Amédé Kouakou du RHDP, de Samy Merhy du RHDP et surtout d'Aka Aouélé du parti parti cité précédemment qui sont soumis à une examination car contestées par leurs différents adversaires desdites élections législatives qui ont été déclarés perdants par la CEI. À cette occasion, l'ont se demande si ces élus seront pris ou pas dans les mailles du filet de Mamadou Koné et ses collègues.

Content created and supplied by: Balamba (via Opera News )

Affi Aka Aouélé Kandia Camara Mamadou Koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires