Sign in
Download Opera News App

 

 

Rencontre Gbagbo-Ado/Voici ce que disait Hamed Bakayoko

Sam2407212100



Tout le monde en parle, Laurent Gbagbo rencontrera son successeur Alassane Ouattara ce Mardi 27 Août 2021 au palais présidentiel à Abidjan. Cette rencontre tant attendue, aussi bien par tout le gotha politique que par l'ensemble de la population, porte en elle les espoirs d'une décrispation et de la paix tant recherchées. À la lecture de nombreux articles de presse, cette rencontre se tiendra à la demande de l'ex président ivoirien revenu au pays le 17 Juin dernier après 10 années passées dans les liens de la détention à la Cours Pénale International. On imagine mal alors un Laurent Gbagbo soucieux de marquer la mémoire collective, comme étant un homme de paix, prêt à "pardonner" à tous ceux qui l'ont envoyé à la Haye, aller à cette rencontre dans une posture de défiance et de belligérence. Il en est de même pour le président Alassane Ouattara que ses partisans et lieutenants présentent comme le chantre de la décrispation et un homme disposé à la paix. On s'attend donc aux premiers petits pas des deux hommes sur le laborieux chemin qui mène à la paix; en termes clairs à un début d'arrangements en politiciens.

Presque un an jour pour jour, nous pouvons affirmer que feu le premier ministre Hamed Bakayoko nous avait déjà préparés à pareil éventualité. En effet, le 27 Août 2020 il avait rencontré à Bonoua la royauté, les chefs traditionnels, les cadres et les populations après les violences consécutives au nouveau mandat de président Alassane. S'adressant particulièrement aux jeunes le prédécesseur de Patrick Achi avait lancé à leur endroit : "Je veux vous demander de ne pas vous battre entre vous. Ne vous détruisez pas...Chers jeunes, sachez-le quand nous les acteurs politiques faisons nos accords, nos arrangements, on ne vous appelle pas. Quand c'est bon entre nous en haut là-bas, on ne vous appelle pas. Mais quand on a des désaccords, c'est là qu'on vous appelle pour que vous puissiez porter par des batailles de rues, quelques accords. Vous devez dire non à la violence, non à la manipulation." Hamed Bakayoko n'avait-il pas raison au vu de ce qui se prépare ce 27? Les hommes politiques finissent toujours par s'asseoir et discuter après avoir porté leurs divergences sur le terrain des conflits entraînant dans leurs sillons jeunes, sympathisants et militants qui ne jurent que par eux et souvent prêts à perdre leur propre vie pour sauver celle de leurs leaders. Aujourd'hui deux acteurs majeurs vont s'asseoir pour discuter, et essayer de faire des compromis. Et pourtant on aurait pu commencer par là, il y a 10 ans.

SRANKPAWA BOUAKE Sam2407212100

Photo: Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

abidjan alassane ouattara hamed bakayoko laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires