Sign in
Download Opera News App

 

 

Jean Bonin : «La désobéissance civile était une idée d'Affi, pas de Bédié»

Bien avant les élections présidentielles d'octobre 2020, plusieurs partis de l’opposition ivoirienne avaient invité les Ivoiriens à descendre dans les rues en vue d’empêcher la tenue des élections, en raison, de l’inéligibilité du Président Alassane Ouattara à ces joutes électorales. L'opposition avait donc, au nom du Président du parti septuagénaire de Côte d'Ivoire, Aimé Henri Konan Bédié, appelé à la "désobéissance civile" face à ce qu’elle considérait être la "forfaiture" de la candidature à un troisième mandat du chef de l'État Alassane Ouattara : "Face à la forfaiture, un seul mot d'ordre : la désobéissance civile", avait déclaré le Sphinx de Daoukro, salué par un tonnerre d'applaudissements à la fin d'une grand-messe, tenue le 20 septembre 2020 et qui a réuni les principaux partis de l'opposition au siège du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

Sept mois après cette déclaration, Jean Bonin Kouadio, vice-Président du FPI Affi N'guessan, chargé de la communication et du marketing politique, qui était l'invité du Life Talk ce mercredi 28 avril, a révélé que la désobéissance civile était l'idée de son leader et non de l'époux d'Henriette Bédié. «La désobéissance civile est d'abord une idée d'Affi N'guessan. Elle ne venait pas de Bédié. C'est bien plus tard que Bédié et les dissidents du FPI ont donc décidé de donner un contenu théorique à la désobéissance civile. Il a fallu donc l'arrivée d'Affi N'guessan pour donner un contenu concret. L'arrivée d'Affi N'guessan a permis de structurer cette désobéissance à tel point qu'il s'est retrouvé être le porte-parole alors que précédemment, c'était Guikahué le porte-parole de la désobéissance civile », a-t-il révélé.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

alassane ouattara henri konan bédié jean bonin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires