Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire dialogue national : il y'a eu vice de procédure, selon la professeure Tenin Diabaté

La volonté d'aller à un dialogue national en Côte d'Ivoire, proposé par le président Bédié et son nouveau allié Laurent Gbagbo, n'a pas eu l'assentiment du parti au pouvoir. Quelles sont donc les raisons de ce refus du Rhdp ?

En effet, plusieurs personnes souhaiteraient connaître les raisons qui ont poussé le parti au pouvoir, à rejeter la proposition de Bédié et de Gbagbo quant à la tenue d'un dialogue national pour réconcilier les ivoiriens. La professeure Tenin Diabaté-Touré semble nous donner quelques idées à cet effet.

Selon la sociologue, c'est la manière d'emmener les uns et les autres à ce dialogue national qui reste à désirer. << Il y'a un problème de démarche >>, s'est-elle prononcée à l'émission NCI 360 de ce Dimanche 18 Juillet. Il aurait donc fallu procéder autrement pour mener à bien cette noble idée.

<< Pourquoi ne pas s'entendre à trois d'abord, avant de parler de dialogue national ?>>, s'est interrogée l'enseignante-chercheuse. Selon elle, il aurait fallu que les deux alliés rencontrent d'abord le président Ouattara avant l'annonce de ce dialogue national. En l'état actuel des différentes positions d'ordre politique, la professeure semble dubitative quant à la réussite de ce projet.

Dubitative, car plusieurs alliances du même genre ont eu lieu en Côte d'Ivoire, mais qui n'ont pas aboutir à une quelconque réconciliation. Au contraire, l'on s'unit toujours à deux, dans le but de faire couler celui qui est au pouvoir. Raison pour laquelle la professeure Tenin Diabaté-Touré a des doutes sur la bonne volonté des uns et des autres.

On peut donc croire qu'il y aurait eu vice de procédure dans la démarche du couple Gbagbo/Bédié. Il aurait fallu, selon la professeure Tenin Diabaté, que les trois grands se réunissent d'abord, avant toute décision d'un dialogue national. Cela aurait pu avoir une grande portée.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

côte d'ivoire laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires