Sign in
Download Opera News App

 

 

Union du Grand Centre, du Grand Nord : la Côte d’Ivoire vers le fédéralisme ?

En lieu et place de l’unité nationale, d’une décentralisation à même de favoriser le développement des 31 régions de le Côte d’Ivoire, des proches du Président Ouattara, notamment le regretté ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, initiateur du projet controversé dénommé Union du Grand Nord et Gilbert Kafana Koné, ministre auprès du Président de la République chargé des Relations avec les Institutions de la République, semblent préconiser le régionalisme et le communautarisme comme solution au développement de leur seule région. Les mutuelles de développement sont légales certes, mais des associations régionalistes comme instruments à la solde d’un parti politique aux confins du communautarisme conduisent la Côte d’Ivoire vers l’apothéose du tribalisme : le fédéralisme et ses conséquences néfastes.

Les obsèques d'Amadou Gon Coulibaly aux couleurs du "Poro" | 7info

Ce n’est un secret pour personne, les initiateurs et défenseurs du projet Union du Grand Nord sont issus du régime Ouattara, mieux originaires du Nord comme le chef de l’Etat. L’ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, initiateur du projet selon Kafana Koné, le président du comité de pilotage, par ailleurs ministre auprès du Président de la République chargé des Relations avec les Institutions de la République ou encore Ibrahim Cissé Bacongo, conseiller spécial du chef de l’Etat, chargé des affaires politiques pour ne citer que ceux-ci.

Bouaké : Allah Kouadio Rémi dément avoir chassé le Préfet de sa résidence,  “une procédure de paiement de loyers initiée - Abidjan.net News

Là où le bât blesse, c’est que ces initiateurs ou défenseurs de ce projet controversé, sont au cœur du régime d’Abidjan. Le bon sens aurait voulu qu’au regard de leur statut d’acteurs du pouvoir d’Etat, ils travaillent à l'unité nationale, au développement de toutes les régions du pays dont certains sont gouverneurs, maires ou députés en lieu et place de se consacrer au développement de leur région d’origine, le Nord. La polémique enfle car la présente Union du Grand Nord (UGN) a le mérite de rappeler des mauvais souvenirs : les raisons qui ont conduit certains fils de cette même région à la rébellion armée. Les défenseurs de la rébellion ivoirienne lui ont à maintes reprises, attribué des causes purement identitaires. Le président du comité de pilotage de l’UGN ne dit pas autre chose quand il dit « l’histoire de notre pays sait comment nous sommes traités à partir de notre nom ».

Outre le repli identitaire, les inquiétudes des Ivoiriens se comprennent quand Koné Kafana affirme que l’Union du Grand Nord est politique. Quelle est donc la visée de cette association régionaliste d’autant que des cadres du RHDP ne cachent pas leur volonté de conserver le pouvoir d’Etat pendant 50 ans. « Nous resterons au pouvoir pendant 50 ans, après Ouattara, on va choisir un autre », martelait la députée Mariam Traoré le 17 novembre 2020. Plus tôt, le 26 janvier 2019, Alassane Ouattara affirmait : « le RHDP gagnera en 2020 jusqu'en 2050 ». Le RHDP est-il dans un dessein de battre le record de longévité du PDCI au pouvoir d’Etat ? Sommes-nous dans un contexte de parti unique ?

En tout état de cause, Association des Cadres du Centre pour le Développement-Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, (ACCD-RHDP), Association des Elus et Cadres du Centre, Union du Grand Nord…, de tels outils ethnocentristes et politisés s’inscrivent dans une auto-affirmation d’un groupe et rendent difficile l’interculturalité, la cohésion sociale. Il n’est point erroné d’affirmer que des telles pensées conduisent inéluctablement les autres régions aux replis identitaires voire vers le fédéralisme dont les antagonismes pourraient lui être préjudiciables. S’il peut répondre aux problèmes économiques, le fédéralisme déconstruit souvent le tissu social en favorisant les clivages ethniques et religieux.

 

Cyrille NAHIN

 

 

Content created and supplied by: S_carmone (via Opera News )

centre gilbert kafana koné ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires