Sign in
Download Opera News App

 

 

Amadou Coulibaly remet-il en question la soumission des militaires au chef de l'État ?

La sortie musclée du ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, mercredi 1er décembre dernier, contre l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, suscite toujours des interrogations.

Alors que Laurent Gbagbo affirme que le militaire obéit au civil, précisément au chef de l'État et que le militaire ne peut être détenu lorsque le chef de l'État est libre, le ministre Amadou Coulibaly évoque une "responsabilité personnelle". Par ailleurs, il demande à un ex-président de la République de "faciliter le travail de la Justice" en avouant sa part de responsabilité dans les actes commis par des militaires qui sont pourtant sous son autorité.

Le ministre Amadou Coulibaly remet-il en question la soumission des militaires au chef de l'État ? Les militaires n'ont-ils pas pour devoir de défendre les institutions de leur pays ? Qui incarne le plus ses institutions que le président de la République ? Quel message le porte parole du gouvernement envoie-t-il aux généraux, officiers supérieurs, officiers subalternes, sous officiers et soldats de rang ? Doivent-ils analyser la légitimité d'un ordre émanant du chef de l'État, chef suprême des armées ?

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Amadou Coulibaly Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires