Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique nationale : la gauche divisée, le RHDP et le PDCI se frottent les mains

Depuis son retour le 17 juin, le président Laurent Gbagbo était attendu comme le grand rassembleur de la gauche. Force est de constater que la division s'accentue de plus en plus en dans ce courant politique. Après la rupture définitive entre l'ex chef de l'État et Pascal Affi N'guessan, le président du FPI, la tendance est désormais à la séparation avec Simone Ehivet. Une situation rocambolesque, qui devrait faire les affaires de la droite, en l'occurrence du RHDP et du PDCI-RDA, si elle perdure.

En l'état actuel des choses, si une élection présidentielle a lieu, les chances de voir un parti de gauche allé au second tour sont quasiment nulles. Les divisions profondes qui minent la gauche, sont un frein au débat sur les grands idéaux qui doivent être au centre des discussions dans la vie démocratique de la Côte d'Ivoire. La première force politique émanant de la gauche, à savoir l'ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), compte moins de 20 députés. Des résultats mitigés qui montrent tout le travail à faire du côté de la gauche. Durant une décennie, la gauche à pris du recul sur ses principaux concurrents politiques de la droite. Plusieurs bastions historiques du sud ont basculé dans d'autres formations politiques.

H.L.V

Que pensez-vous des tiraillements entre les leaders de la gauche ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone "ajouter commentaire".

Content created and supplied by: HenocleVeinard (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires