Sign in
Download Opera News App

 

 

Génocide Rwandais / E. Macron reconnaît la faute de la France, mais ne présente pas des excuses...

( photo d'illustration )


Le président français Emanuel Macron vient de prouver devant le monde entier la part de responsabilités de la France dans le génocide rwandais de 1994. En visite d'État chez son homologue président rwandais Paul Kagamé ce jeudi 27 mai 2021, le Président français a reconnu dans un discours éloquent que son pays, la France a joué un rôle prépondérant dans ce génocide.

« En me tenant, avec humilité et respect, à vos côtés, ce jour, je viens reconnaître nos responsabilités ». a déclaré Emanuel Macron.

Toutefois, le Président français affirme haut et fort que son pays n'a pas été complice de cette triste histoire qu'à connue le pays de Paul Kagamé en 1994. Il faut reconnaître néanmoins que les mots employés par le président français dans son discours sont lourds de sens et méritent une attention particulière dans une circonstance pareille. Ce discours, apparemment très attendu par les autorités rwandaises est d'une importance capitale pour renouer le contact entre les deux pays qui jusque-là n'entretenaient plus de véritables relations bilatérales pendant plusieurs années déjà.

Probablement, des excuses de la part du président français Emanuel Macron au nom de la France à l'endroit des rwandais , seraient nécessaires et utiles dans de telles conditions surtout quand on reconnaît une faute et qu'on souhaite que justice soit rendue. Un discours lourd de sens certes, mais qui dénote quelque peu d'un caractère proprement ambigu surtout quand des mots essentiels comme " je m'excuse au nom de la France" ne sont pas prononcés là où il le faut. Bien au contraire, le Président Macron est juste allé droit au but en avouant seulement la responsabilité de la France dans le génocide rwandais sans pour autant présenter publiquement des excuses au nom de son pays.

« En voulant faire obstacle à un conflit régional ou une guerre civile, elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire. En ignorant les alertes des plus lucides observateurs, la France endossait une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire, alors même qu’elle cherchait précisément à l’éviter », a-t-il poursuivi.

Ainsi, Egide Nkuranga, le président de l'une des associations de soutien aux victimes du génocide des Tutsis a regretté l'absence du mot "excuses" dans le discours du président français Emanuel Macron.

« On s’attendait à ce qu’il présente clairement des excuses au nom de l’Etat français. Il ne l’a pas fait. Même demander pardon, il ne l’a pas fait », a t'il décrié.

Mais déjà , c'est une bonne initiative du président français Emanuel Macron qui a été reconnue par des observateurs et des autorités rwandaises . Cela contribuera certainement à renouer le contact entre les deux pays et ainsi repartir sur de nouvelles bases en ce qui concerne leurs relations diplomatiques futurs.

M Bak

Content created and supplied by: Malickbak (via Opera News )

emanuel macron france paul kagamé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires