Sign in
Download Opera News App

 

 

RHDP. Des jeunes en colère à Ouattara : "la démotivation a atteint la base par la faute des cadres"

L'atmosphère de bon enfant qui d'ordinaire régnait au siège du Rassemblement des Houohouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), à la Rue Lepic à Cocody, depuis l'accession de ce parti au pouvoir, a cédé place à un mouvement d'humeur, le samedi 1er Mai 2021 dernier.

Et pour cause, les réunions et autres rencontres des cadres et militants du parti présidentiel en ce lieu, avaient laissé place ce jour, à une manifestation de mécontentements organisée par les jeunes du parti, regroupés au sein du Collectif des Jeunes Leaders pour l'insertion Professionnelle (COJELIP).

Ils se sont retrouvés pour se faire entendre par le président du parti en dénonçant les comportements des cadres du RHDP auxquels ils reprochent d'avoir abandonné les jeunes qui ont fait la lutte pour qu'ils soient portés au pouvoir et la base du parti.

Interdits d'accès a l'intérieur du siège, le COJELIP Prèsident par Coulibaly Méké, a tenu sa conférence de Presse en plein air, sur la voie passant devant le siège, pour appeler le président du parti, par ailleurs, Prèsident de la République (PR), Alassane Ouattara au secours pour l'inviter surtout à agir, car plus rien de va à la base dans son parti.

Une vidéo de 25mn 19s, relatant cette conférence de presse,ba été postée par " Sercom sofas du RHDP", sur sa page Facebook, le samedi 1er mai 2021, dans laquelle tous les Sept (7), différents intervenants, parlant aux noms de leurs structures de jeunesse regroupées au sein du COJELIP, ne sont pas allés de mains mortes pour dénoncer l'attitude des Ministres, cadres et Responsables du parti vis à vis d'eux et rappeler au président Ouattara qu'ils ne font rien pour eux et en plus ils ont abandonné la base.

De Charles Ismaël à Achata Konaté en passant par Coulibaly Méké, Kouma Akissi, Sanogo Issa, Kouassi Kouamé Kouakou, Traoré Ibrahim, tous les appels étaient des crsi de coeur lancé au président Ouattara, pour réclamer la matérialisation du projet de l'insertion et l'autonomisation des militants RHDP qu'il a appelé de tous ses voeux et que les cadres n'ont pas réalisé.

Ils saisi l'opportunité pour dire leurs inquiétudes sur les dangers auxquels le parti s'expose aux prochaines élections, si rien n'est fait. Et pour cause, toutes les bases abandonnées par les mêmes cadres sont démotivées.

<< Nous sommes ici ce matin pour réclamer la matérialisation de l'insertion et de l'autonomisation du militant du RHDP pour lequel le Président Ouattara a donné des instructions aux cadre lors du Conseil Politique.

Des séances de travail avaient commencé, mais depuis les éléctions législatives, on ne voit plus de cadres pour relancer le projet.

Et il n'y a que des atermoiements, qu'il faille corriger au plus vite >> a dit le premier intervenant.

Pour le second, Coulibaly Méké, il n'y a pas d'avancée après les législatves qui avaient été prises comme raisons de blocage.

On remarque qu'elle RHDP se limite aux cadres. On doit respecter leq militants et que ces cadres aient un regards sur les jeunes qui se sont pour le parti.

Interpellant le président Ouattara, il a fait savoir que la démotivation a commencé à gagner le terrain.

C'est la méchanceté des cadres qui va donner un mauvais au pouvoir.

Prenons l'exemple de Yopougon. La plus grande Commune du pays est tombée aux mains de l'oppostion et voilà 2025 qui arrive>>

Si cette perte de Yopougon aux législatives dernières a été abordées par les autres intervenants, ils l'ont au compte de l'abandon de la base par les cadrés qui a permis à l'oppostion de miner le terrain politique au point de pouvoir empêcher la tenue des élections dans plusieurs localités du pays.

<< Si nos Ministre étaient proches des militants, après Dix (10), ans de pouvoir, personne ne pouvait nous empêcher de voter . Le comportement des nos cadres nous fait peur pour les élections de 2025, a martelé Kouassi Kouamé.

Tous appellent le Président Alassane Ouattara à relancer son appel à ses cadres. Pour eux cela de pallier aux problèmes d'emplois et d'aides aux militants et surtout de prévenir dès maintenant les difficultés auxquelles le parti sera exposées lors des prochaines élections en Côte d'Ivoire, face à l'oppostion qui gagne du terrain.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

cocody rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires