Sign in
Download Opera News App

 

 

Exil prolongé de Blé Goudé: Face au silence de Gbagbo, et si Affi prenait ses responsabilités?

Visiblement, dans le camp Affi Nguessan, la situation de l’ancien ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé toujours en exil, malgré son acquittement par la Cour Pénale Internationale (CPI) le 31 Mars et le retour de son mentor, le 17 Juin dernier, suscite de sérieuses préoccupations.

 

Dans l’attente de son passeport qui tarde à lui être délivré, l’ex leader de la galaxie patriotique reste avec Guillaume Soro, l’un des principaux exilés politiques encore absents du territoire national. Ce Samedi 04 Septembre, Alfred Guéméné, vice-président de la Cellule d’Action et de Réflexion Affi (CRAF), dans l’une de ses publications sur sa page Facebook, évoquait clairement ce qu’il indique comme une incompréhension dans la gestion du cas Blé Goudé par son mentor Laurent Gbagbo, qui note-t-il, y observe ‘’un mutisme paradoxal’’, là où il aurait pris le cas de son ex premier ministre et adversaire, Guillaume Soro à bras le corps.

 

‘’Mais ce qui interpelle vivement nos consciences’’, indiquait-t-il, ‘’c'est le mutisme paradoxal de Laurent Gbagbo sur le sort de son "propre fils", Charles Blé Goudé. Qui, blanchi et libéré en même temps que Laurent Gbagbo (qui est rentré depuis), continue de courir derrière un simple passeport, et dont le retour au pays est des plus hypothétiques. C'est, sans doute, le lieu de s'interroger sur la relation ou l'idée que certains leaders politiques ont avec la cohérence idéologique ou philosophique’’.

 

Venant d'un proche d'Affi Nguessan, la remarque, il faut le reconnaître, tombe à point nommé dans le contexte de décrispation que les principaux acteurs politiques s’efforcent d’entretenir. Certes, Charles Blé Goudé n’est pas et n’a d’ailleurs jamais été membre du Front Populaire Ivoirien (FPI), mais la proximité entre ces deux leaders de gauche qui s’étaient rencontrés le 07 Février 2020 à la Haye, est un secret de polichinelle.

 

En tant que personnalité de premier plan de l’opposition politique, Affi Nguessan serait assurément bien placé, à défaut de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo, pour s’approprier le combat pour le retour d’exil de Blé Goudé. Des avancées en ce sens, engrangées par l’activisme du FPI, auréolerait le premier chef de gouvernement de l’ère de la refondation d’un crédit supplémentaire pour l’alternative politique, qu’il tente d’incarner.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

camp affi nguessan charles blé laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires