Sign in
Download Opera News App

 

 

Blé Goudé répond à ceux qui l’accusent d’avoir fui : ‘’Nous tous, on a fui, ce n’est pas moi seul''

Face à ses partisans ce Samedi 18 Septembre à la Haye, en Hollande où il est en exil, Charles Blé Goudé, président du Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP), a apporté la réplique à ceux parmi ses détracteurs qui l’accusent d’avoir fui au plus fort des bombardements sur la résidence de Laurent Gbagbo en Avril 2011, pour trouver refuge au Ghana.

 

Sans détour, l’ex leader de la galaxie patriotique et ancien ministre de la jeunesse dans le dernier gouvernement de l’ère Laurent Gbagbo, assume cette fuite qu’on lui attribue : ‘’Les élections ont eu lieu en 2011. Mon candidat et moi, on a été pris et on a été emmenés à la Haye ici. Lui d’abord, il a été arrêté, il a été emmené à Korhogo. Moi, je suis allé en exil au Ghana, comme toutes les autres personnalités pro-Gbagbo, nous tous on était là-bas. Nous tous, on est allé préserver nos vies au Ghana’’.

 

Visiblement excédé par ce qui se raconte sur lui, probablement de partisans de l’ex chef de l’état, il réplique : ‘’Ce n’est pas moi seul qui suis parti. Parce que souvent, j’entends les gens dire oui, Blé Goudé a fui. Nous tous on a fui, peut-être qu’il y’a un qui a fui avant l’autre, mais ce qui est sûr, nous tous là, on a fui. Et puis moi, je n’ai pas honte de dire que j’ai fui face à des armes. Je ne suis pas militaire. Les jeunes de Côte d’Ivoire, je n’ai jamais voulu faire d’eux une chair à canon. Le rôle d’une jeunesse civile, ce n’est pas de faire la guerre’’.

Cette mise au point de Charles Blé Goudé dont le retour à Abidjan tarde à se concrétiser dans l’attente de son passeport, intervient dans un contexte de vive suspicion autour de l’état de ses relations avec Laurent Gbagbo.

 

Plus d’un mois après l’annonce par l’ancien président de la république de sa décision de créer un nouveau parti politique, censé fédérer les partis et mouvements de gauche, le COJEP qui s’identifie au courant socio-démocrate ne s’est officiellement pas prononcé sur son éventuelle adhésion à ce projet politique, son leader préférant soumettre la question à débat entre les membres du parti, dès son retour d’exil.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

charles blé goudé haye laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires