Sign in
Download Opera News App

 

 

Travailleurs atteints du SIDA : voici ce que l'UITA-CI demande aux employeurs

A l'occasion de la journée internationale de lutte contre le VIH-SIDA, la Coordination du projet 60-420 de l'Union Internationale des Travailleurs de l'Alimentation, de l'Agriculture, de l'Hôtelerie-Restauration, du Tabac et des Branches Connexes (UITA) a organisé une conférence, jeudi 1er décembre 2022, au Centre de gestion Abidjan Sodefor sis à Yopougon-Quartier Prison civile.

Ayant pour thème, ''Le VIH-SIDA en milieu du travail", la conférence vise à sensibiliser à l'éradication de la maladie d'ici 2030.

Selon le coordinateur UITA-CI projet mixte 60-420, Issoufou Soro, "il faut redoubler les efforts pour y arriver car l'avènement du Covid-19 a fait lever un peu le pied sur les campagnes de lutte contre la maladie (renforcement de la prévention et de la prise en charge des personnes infectées)".

Il a invité les employeurs à s'impliquer davantage dans la lutte.

"En plus de ce que leur sécurité sanitaire est essentielle, les travailleurs doivent exercer dans un environnement sain. Les stigmates que rencontrent les personnes atteintes du VIH-SIDA dans les services doivent prendre fin. Ce, pour le bon épanouissement de ces derniers.

Pour cela les employeurs ont pour devoir d'accompagner l'État dans la lutte contre la maladie en créant des conditions favorables sur les lieux de travail. Cela passe par la formation et l'information des employés. Les discriminations et les stigmates liés au SIDA sont dus à la désinformation et à l'ignorance. Cette maladie tarde à être éradiquer parce qu'en grande partie, les gens ont peur de se faire dépister et être prise en charge, à cause des moqueries", a laissé entendre Commandant Soro.

Dans son mot de bienvenue, Colonel Hortense Kouassi, directrice du Centre abritant cette activité, a salué l'initiative de ladite Coordination.

Elle a exhorté les responsables de service, les syndiqués et représentants des ONG qui ont pris part à l'activité à faire usage des enseignements de cette conférence.

"Il faut qu'au sortir d'ici, vous soyez des ambassadeurs de la lutte contre le VIH-SIDA", a-t-elle dit.

Pour donner un exposé instructif aux participants, le conférencier, Marc Tra, médecin à la FSUCOM de Gesco, s'est fait épaulé dans sa tâche par Patrice Gnon, assistant au service de mobilisation sociale du Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS).

En plus des débats enrichissants, l'activité a été également meublée par une pause-café et un déjeuner.


Vagoné Dry-Bi

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

covid-19 issoufou soro vih-sida

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires