Sign in
Download Opera News App

 

 

Ligne1 Métro d'Abidjan : Les populations d'Abobo-Sagbé sous pression de déguerpissement


les populations riveraines et les autorités sont à couteaux tirés relativement à l'imminence d'un deguerpissement lié aux travaux des voiries du métro urbain. Le compte à rebours semblerait être engagé alors que les populations s'estiment lèsées de n'avoir pas encore perçu leurs chèques d'indemnisation. Cependant qu' en est-il exactement de cette situation délétère?


Les populations d'Abobo-Sagbé sous le joug des travaux liés au projet L1ou Ligne 1 du métro urbain d'Abidjan, semblent avoir le sommeil troublé. En effet les autorités coordonnatrices des travaux en collaboration avec les autorités municipales auraient donné un sursis de 72h à compter du mercredi 25 août dernier aux habitants des logements afférents aux travaux du site. Cela dit les populations riveraines visées par le deguerpissement désavouent cette méthode qu' elles qualifient de vice de procédure et de sabotage du processus de dédommagement contrairement à ce qui avait été signifié dans le protocole de 2019, lequel protocole prévoyait l'indemnisation totale des propriétaires des maisons habitées y compris les locataires. Pour en savoir davantage sur ledit protocole, nous avons approché quelques locataires des lieux notamment Monsieur Zanga Sakara, doyen du quartier et propriétaire d'une cour concernée par le deguerpissement. Pour M.Zanga:" C'est impensable qu' après tout ce processus entamé depuis 2018, à commencer par le recensement jusqu'à la signature du protocole de dédommagement qui stipule le dédommagement des propriétaires et locataires avant les travaux, et contre toute attente, on vient nous dire de plier bagages et de quitter les lieux dans les 72h à venir ".

par ailleurs M.Drabo, autre propriétaire courroucé se dit se outré par cette situation qu'il qualifie de "cynisme de la part des autorités ". Plus loin, Kouassi Kouakou président des jeunes du quartier se dit "préoccupé d'une situation qui si elle se réalisait créerait un drame social".

Eu égard à cette situation de tension et de stress générés par ce vent de déguerpissement sans indemnisation, force est d'interpeller les autorités administratives et politiques au plus haut niveau afin que les choses puissent rentrer en ordre.

Content created and supplied by: LincolndeBaltazar (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires