Sign in
Download Opera News App

 

 

Mankono : après le Baccalauréat, véritable parcours du combattant pour de nombreux élèves

Les lampions se sont éteints sur la session 2021 du baccalauréat en Côte d’Ivoire. C'était ce vendredi 9 juillet 2021. Venus de plusieurs établissements de la région pour les compositions à Mankono, de nombreux élèves ont regagné leurs familles respectives, ce vendredi.

Ils sont venus de plusieurs établissements de la région du Béré pour prendre part à la session 2021 du baccalauréat dans le chef-lieu Mankono. C’est souvent dans des conditions difficiles de logement que ces élèves venus de Kounahiri, Tiéningboué, Sarhala et bien d'autres ont participé aux épreuves du lundi 5 au vendredi 9 juillet 2021. C’est donc de façon tout à fait normale qu’une fois les épreuves terminées, leur réflexe a été de regagner leurs familles de base.

Pour les candidats au baccalauréat venus de Tiéningboué que nous avons pu suivre au retour, ce fut un retour périlleux et empreint d’incertitudes. Il est 16 heures ce vendredi sur l’axe Mankono – Bouaké, à quelques encablures du Collège Juan Carlos et du carrefour menant au Collège Iblo Fofana, un camion est stationné. Ordinairement commis au transport de marchandises, c'est ce véhicule qui servira à conduire chez eux les élèves des classes terminales venus de la localité de Tiéningboué. À ce jour, leurs établissements d'origine – Lycée BAD de Tiéningboué, Collège Iblo Fofana de Tiéningboué, Collège Loni, Collège Citadelle de Bouandougou – ne sont pas des centres de composition pour le baccalauréat. C'est au Lycée Moderne Mankono et au Collège Iblo Fofana de Mankono qu’ils ont pris part à cette session. C’est d’ailleurs comme ça depuis des années. Même le chef-lieu de la région qui est Mankono, qui est certes un centre de composition, n’est pas encore un centre de correction pour le baccalauréat.

À voir l’entassement de ces élèves sur le chemin du retour, on ne peut qu’avoir un pincement au cœur. Mais renseignement pris, c'est au coût du transport en convoi que tout se joue. Les minicars de type Massa font le tronçon pour 2.000 frs. Soit 4.000 francs pour le voyage aller-retour. Mais dans les conditions de convoi, l'aller et le retour ont coûté 2.500 Frans. L'élève qui nous a renseigné a cependant rappelé que c'est à bord de 03 Massa qu'ils avaient été conduits à Mankono. Malheureusement grande fut leur surprise de constater qu'au retour, en lieu et place d'un Massa, on leur propose un camion de type benne.

Rappelons que la localité de Tiéningboué n’est pas enclavée. D’ailleurs, le bitume reliant cette localité à celle de Mankono a été inauguré en novembre 2019 par le Président de la République lui-même. L’implication des chefs d'établissement d'origine de ces candidats peut permettre de faciliter leurs conditions de transport et d’hébergement pour les sessions à venir.


 

Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

ivoire mankono

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires