Sign in
Download Opera News App

 

 

Concours de la Fonction publique / Finies les visites médicales !

Il y a quelques jours l'Honorable Assalé Tiassalé Antoine annonçait la proposition d'un texte de loi afin d'en finir avec des multiples visites médicales des candidats aux concours d'entrée à la fonction publique.

Et bien, le plaidoyer du parlementaire ivoirien vient d'aboutir sans même avoir eu besoin de passer la l'hémicycle. En effet dans une publication sur ses réseaux sociaux, Assalé Tiemoko a annoncé la nouvelle : "il n'y aura plus de visites médicales pour les candidats aux concours de la fonction publique avant leur admission, à compter de cette année."

Le Député nous y apprend également qu'il a "été contacté par la ministre de la Fonction Publique, Mme Anne Ouloto." pour une séance de travail sur la question et "globalement de l'organisation des concours".

Une audience dont l'issu marquera encore pour longtemps la bonne marche de notre pays. "A compter de cette année et pour tous les concours qui commencent ce samedi 9 octobre, la visite médicale ne sera obligatoire que seulement pour les candidats admis." nous informe Assalé Tiemoko Antoine.

C'est une réforme majeur dans l'organisation des concours que vient d'obtenir le Député Maire de Tiassalé qui apparaît aujourd'hui comme l'une des plus belle force de proposition de notre pays. Jamais à court de propositions pour améliorer les quotidien de ses concitoyens, il vient d'obtenir dans un délai record l'application d'une disposition qui pourtant existait déjà dans le statut général de la fonction publique. L'on peut également féliciter Madame la Ministre la Ministre Anne Ouloto dont la promptitude et la disposition à faire évoluer les choses est un heureux présage pour les fonctionnaires du pays.

Il faut souligner que Mme la ministre, depuis sa nomination, a entrepris des réformes courageuses y compris sur la question de la visite médicale et dont nous avons longuement discutées hier et dont la mise en œuvre devrait soulager l'ensemble des candidats aux concours et à terme tous les fonctionnaires. "Il n'est plus question qu'on prenne de l'argent à des milliers de candidats alors qu'il n'y a que 15 places, ça suffit." assène le parlementaire.

En plus des visites médicales, il faut noter que Assalé Tiemoko œuvre avec la fonction publique à une réforme générale des concours qui mènera à la suppression de nombreuses patristiques inutiles et appauvrissantes dont les cours de préparation obligatoires et les documents administratifs.

Content created and supplied by: AlphaMourinho (via Opera News )

tiassalé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires