Sign in
Download Opera News App

 

 

Echanges tendus entre Bamako et Paris à l'ONU : ce que pense Sam l'Africain

Dans une analyse ce jeudi 20 octobre, sur sa page Facebook officielle, L'opposant ivoirien Jichi Sam Mohamed dit Sam l'Africain, est revenu sur le climat de tension persistant entre Paris et Bamako. Notons que lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies mardi dernier, le Mali a évoqué « des violations répétitives et fréquentes de l’espace aérien malien par les forces françaises », accusant également la France de collecter et livrer des renseignements aux groupes terroristes, ainsi que des armes et des munitions. Paris a formellement démenti la version de Bamako. Mais, ce qui coinse pour bon nombre d'africains, c'est le long silence de l'ONU face à la plainte malienne, déposée il y a deux mois. Chose qui des doutes sur la crédibilité de cette institution.


Ci-dessous la position de Sam l'Africain


"Quand l'ONU protège la France.


La saisine du Mali le 15 août dernier contre la France, pourtant attendue de tous, est passée "sous silence" dans le rapport présenté au conseil de sécurité de l'ONU. En Clair, la plainte Malienne a été ignorée. Une surprise que n'a pas manqué de mentionner Abdoulaye Diop, ministre Malien de la défense lors de sa prise de parole, d'autant plus qu'il s'agissait d'un rapport sur la situation sécuritaire au Mali . Les «tentatives de déstabilisation et des violations répétées de l'espace aérien du Mali par les forces françaises », dont se plaint le Mali semblent ne pas être de poids pour figurer dans le rapport du SG des Nations Unies puisqu'il n'en a simplement pas fait mention.


Rien de surprenant, ai-je envie de dire. Comment l'ONU va t-elle permettre au Mali d'humilier la France ?

D'ailleurs, L'ambassadeur français, Nicolas de Rivière, s'est permis contre toute attente de s'adresser de manière condescendante au Mali. « Accusations mensongères et diffamatoires. Accusations graves et infondées. La France n'a jamais violé l'espace aérien malien...» a-t-il martelé. La France serait donc, si l'on s'en tient à ces propos, innocente et injustement accusée.


 Cependant, si la France n'a rien à se reprocher, on se demande pourquoi tant de lenteur dans le traitement de la plainte portée par le Mali qui dit détenir les preuves de ses accusations ? 

Les Nations Unies qui selon Abdoulaye Diop instrumentalisent à des fins de déstabilisation et de chantage les mécanismes mis sur pied pour la gestion des crises, ont-elles des choses à cacher dans cette affaire?

Pourquoi, plutôt que de coopérer avec les forces armées Maliennes comme le demande le gouvernement de transition, les Nations Unies préconisent l'augmentation du nombre des soldats de la Minusma présents sur le sol Malien?

L'on sait bien que cette France qui en Afrique veut être vue comme le "sauveur", s'est illustrée régulièrement par son manque d'humanité surtout quand il s'agit de ses intérêts. Oui! J'ai souvent dit que ceux qui disent vouloir nous aider à combattre le terrorisme sont souvent les mêmes qui arment et instrumentalisent ces terroristes. Je rappelle ici que le puissant groupe français Lafarge a très récemment plaidé coupable, aux USA, dans une affaire de justice portée contre lui, l'accusant de financer le terrorisme en Syrie. Lafarge, jugé coupable, a d'ailleurs écopé d'une amende record de plus de 700 millions de dollars. 

 En d'autres termes, juste pour continuer à produire du ciment, à acheminer ses marchandises et à circuler librement en Syrie, Lafarge a financé des groupes terroristes notamment le groupe état islamique. La France à travers le groupe Lafarge a donc financé l'acquisition des armes qui ont décimé des milliers de personnes en Syrie et dans le monde. La France qui a été capable d'une telle inhumanité en Syrie, ne le referait-elle pas au Mali? 

Vous me répondriez que, le groupe Lafarge ce n'est pas la France. OK. Mais dans ce cas, Wagner qui en ce moment épaule le Mali dans la lutte contre le terrorisme aussi, ce n'est pas la Russie.

De toutes les façons, le Mali a réitéré sa demande de réunion d'urgence au conseil de sécurité pour présenter les preuves de ses accusations. Wait and see!"

Content created and supplied by: MamadouO (via Opera News )

Bamako Mali ONU Paris Sam l'Africain

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires