Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Député PDCI Simon Doho fait des révélations: "A l’Ouest, tous les jours, les tensions sont vives"

Simon Doho a accordé un entretien avec le quotidien Le Nouveau Réveil, dans sa parution de ce lundi 26 avril 2021. Faisant cas de la réconciliation entre les Ivoiriens, le président du groupe parlementaire PDCI, a fait savoir que "la réconciliation ne se passera pas qu’à Abidjan". Car "à l’Ouest, tous les jours, les tensions sont vives".

"Regardez la partie Ouest du pays dont je suis un ressortissant. J’y ai accompagné Mme Aïchatou Mindaoudou, ex-représentante spéciale de l’Onu en Côte d’Ivoire. Beaucoup de gens n’en parlent pas mais j'ai été un acteur clé, depuis que je suis rentré d’Europe, j’agis sur la question de la réconciliation à l’Ouest. J’ai amené l’Onuci à construire la maison de la Fraternité pour que les chefs de communautés et les chefs traditionnels se retrouvent", a déclaré Simon Doho à Le Nouveau Réveil.

Pour le président du groupe parlementaire PDCI-RDA, "la réconciliation ne se passera pas qu’à Abidjan". "Elle doit se passer dans les villages et les villes de l’intérieur du pays. A l’Ouest, tous les jours, les tensions sont vives. Les communautés s’entredéchirent. Le Groupe parlementaire PDCI, comme bras séculier du parti à l’Assemblée nationale, va mener le combat pour que la réconciliation soit tangible. Qu'elle devienne une réalité et qu'elle ne soit pas une question secondaire, noyée dans les séminaires gouvernementaux", dit-il.

A en croire celui qui a remplacé Maurice Kakou Guikahué à la tête du groupe parlementaire du plus vieux parti de Côte d’Ivoire, "la réconciliation, c'est la clef d'une paix définitive, d'une croissance économique". Selon lui, sans la réconciliation, le pays avancera difficilement.

"Notre message à nos frères du parti au pouvoir, c’est de leur dire que ce pays nous appartient à tous. Ne faisons pas la politique de l'autruche, n’anesthésions pas volontairement nos consciences en nous convainquant de ce que tout va bien. Il y a de la douleur dans les cœurs de nos populations. La réconciliation est fondamentale pour une nation qui veut avancer. L’Afrique du Sud a montré avec Mandela qu’on est capable de vaincre la douleur", a-t-il lâché

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

pdci simon doho

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires