Sign in
Download Opera News App

 

 

Le directeur de l'ANP suspend deux journaux de l'opposition : réaction des responsables.

A la veille des législatives, l'autorité Nationale de la presse (ANP) dirigé par Samba Koné décide de suspendre deux journaux de l'opposition pour 15 parutions.

Les responsables de ces deux organes que sont le Bélier et l'héritage sont montés au créneau pour crier injustice.

En effet c'est lors d'une conférence de presse conjointe organisée hier que Madame Yao Viviane directrice de publication du quotidien l'héritage et M. Bienvenu Koffi DGA du quotidien le Bélierpour clarifier les faits qui leur sont reprochés.

Madame Yao Viviane , qui a été la porte voix du groupe a dit tenir ce point de presse pour informer l'opinion nationale et internationale que la liberté de presse est gravement bafoué en côte d'ivoire. La presse libre , surtout celle proche de l'opposition.

Madame Yao explique que depuis que ces deux journaux opèrent désormais au quotidien, précisément en mars 2020 et d'autres journaux proches de l'opposition sont l'objet d'attaques régulières de la part du directeur de l'ANP monsieur Samba Koné .

Ce dernier ne manque pas de brandir des sanctions à tout moment , empêchant ainsi ces journaux de travailler librement , ce à travers des courriers d'interprétation, d'avertissementd et de blâme.

Madame Yao poursuit disant que le 3 décembre dernier que M. Samba leur a infligé une suspension de 7 parutions qu'ils ont purgé sans dire mot. Et de même pour le quotidien le le Bélier.

Les responsables de ces journaux disent qu'ils en n'ont marre.

Hier , en pleine rédaction aux dires de la porte parole , une autre note de l'ANP a atterri sur sa table vers 16h30, note qu'elle a été déchargé. Puis , environs deux heures après, c'est une note de suspension qui arrive et cette fois à 15 parutions.

La raison avancée par Monsieur Samba, dans un article paru le 03 février 2021 que le journal tourne en dérision le président de la République de Côte d'Ivoire comme étant un subordonné du président français. Information qui a été faussement interprété par le directeur a dit Madame Yao.

De plus , Le directeur de l'ANP a qualifié cet article d'être manifestement discourtois à l'en contre du président.

Au vu de toutes les actions du directeur , la porte parole au nom du groupe dit ne pas comprendre un tel acharnement contre les journaux de l'opposition.

Par contre les journaux proches du pouvoir injurient les leaders de l'opposition sans ménagement et même n''emue pas M. Samba, pire il décide de suspendre ces quotidiens en période électorale aux enjeux importants.

A cet état des choses, les responsables de héritage et de bélier pensent que M.sanmba fait deux poids deux mesures et porte atteinte à la liberté de la presse.

A cet effet, selon madame Yao, les deux responsables vont saisir toutes les chancelleries accréditées en côte d'ivoire .

Aussi décident - lls de ne plus répondre à une convocation de l'ANP.

Les journalistes de ces quotidiens observeront une grève de la faim devant le siège de l'ANP le 4 mars prochain selon l'information fournie par le confrère de PDCI 24.

Madame Yao termine ce point de presse en demandant la démission du directeur de l'ANP.

K.E.

Content created and supplied by: Kraemmanuel (via Opera News )

l'anp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires