Opera News

Opera News App

Bombardement de Bouaké : 16 ans après, le procès s’ouvre sans les pilotes ivoiriens mis en cause

SGB78
By SGB78 | self meida writer
Published 14 days ago - 0 views

Le 6 novembre 2004 a marqué un tournant décisif dans la bataille qui opposait les forces gouvernementales fidèles au Président Laurent Gbagbo aux forces rebelles sous les ordres de Guillaume Soro dans un pays divisé en deux. Pour en finir avec cette partition du pays dans un contexte où les négociations de sortie de crise s’enlisent, l’armée ivoirienne lance une offensive sur la ville de Bouaké capitale de la rébellion. Deux avions de guerre de l’armée régulière ivoirienne lâchent des obus sur la Capitale de la Paix dont l’un échoue dans un cantonnement de l’armée française présente dans la ville aux côtés des forces onusiennes pour faire respecter la zone de confiance. Le bilan est lourd : neuf (09) soldats français et un (01) civil américain sont tués sur le coup et une plus d’une trentaine d’autres personnes sont blessées.

        La riposte de l’armée française est immédiate. Les aéronefs de guerre stationnés à Yamoussoukro et à Abidjan sont détruits par les soldats français. Les relations se crispent entre Abidjan et Paris et s’ensuivent de violentes manifestations populaires contre les ressortissants et les intérêts français dans la capitale économique ivoirienne.

        Près de 16 ans après ce drame, il s’ouvre ce jour dans la capitale française, le procès en assise contre les pilotes des avions de guerre ivoiriens qui sont poursuivis pour assassinats, tentatives d’assassinats et destructions de biens.

Mais le hic dans ce procès, c’est que le banc réservé aux trois accusés restera désespérément vide tout simplement parce que les deux copilotes ivoiriens que sont Ange Magloire Gnanduillet  et Patrice Ouei ont entre-temps bénéficié d’une loi d’amnistie en 2007 et le mercenaire biélorusse Yury Sushkin que l’on soupçonne d'avoir piloté l’un des avions de guerre reste introuvable.

        L’absence de ces mis en cause est difficile à supporter pour les familles des victimes françaises. C’est le cas de madame Edwige Laliche qui a affirmé au micro de RFI : « Vous imaginez, on tue votre enfant… On sait qui sont les assassins et ils sont en liberté ! Ils m’ont détruite, ils ont détruit ma vie, ils ont détruit beaucoup de choses. Il y a un procès, plus de seize ans après, et ils ne sont pas là ! C’est peut-être ce qui sera le plus dur ».

        En l’absence des principaux mis en cause, comment la justice française compte-t-elle faire la lumière sur ce bombardement alors qu’il subsiste beaucoup d’interrogations. Le bombardement du camp relève-t-il d’une erreur humaine ? La base française était-elle plutôt inscrite comme une cible militaire ennemie à neutraliser ? De qui est venu l’ordre du bombardement ? Le donneur d’ordre était-il le Chef de l’Etat d’alors ou le commandement militaire ou encore l’entourage du Président qui voulait découdre et en finir avec une rébellion qui consacrait depuis deux ans déjà la partition du pays en deux ? Une responsabilité des autorités françaises de cette époque est-elle à écarter surtout que l’on indique qu’elles sont restes muettes à une alerte des autorités togolaises qui avaient arrêté huit ressortissants biélorusses dix jours après le bombardement et soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque. En l’absence de réaction des autorités françaises, ces présumés mercenaires à la solde du régime d’Abidjan avaient été relâchés.

        Ardue sera la tâche des juges qui tenteront d’éclaircir cet épais mystère qui continue de susciter des interrogations depuis bientôt 16 longues années.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Côte d’Ivoire : A Kafolo, le style de vie des populations a carrément changé, découvrez

10 minutes ago

17 🔥

Côte d’Ivoire : A Kafolo, le style de vie des populations a carrément changé, découvrez

Kafolo : l'état-major explique ce qui s'est passé et rassure les populations

22 minutes ago

68 🔥

Kafolo : l'état-major explique ce qui s'est passé et rassure les populations

Détonation d'une charge explosive au Nord : La réaction de l'État-major des armées

28 minutes ago

92 🔥

Détonation d'une charge explosive au Nord : La réaction de l'État-major des armées

People : quand Chidinma détourne tous les regards sur elle

35 minutes ago

17 🔥

People : quand Chidinma détourne tous les regards sur elle

Stéphane Kipré annonce son retour et raconte son départ douloureux de la Côte d'Ivoire

2 hours ago

40 🔥

Stéphane Kipré annonce son retour et raconte son départ douloureux de la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire/Défense: La situation à Kafolo devient de plus en plus inquiétante.

2 hours ago

551 🔥

Côte d'Ivoire/Défense: La situation à Kafolo devient de plus en plus inquiétante.

Côte d'Ivoire/Kafolo : un gendarme échappe à la mort dans le nord du pays

4 hours ago

264 🔥

Côte d'Ivoire/Kafolo : un gendarme échappe à la mort dans le nord du pays

Bombardement de Bouaké : un avocat accuse : « une manipulation française qui a tourné à la bavure »

4 hours ago

563 🔥

Bombardement de Bouaké : un avocat accuse : « une manipulation française qui a tourné à la bavure  »

Kafolo : Un gendarme échappe à la mort dans une explosion

4 hours ago

419 🔥

Kafolo : Un gendarme échappe à la mort dans une explosion

Pendant que ce camion est en feu , les passants prennent juste des photos et font des vidéos!

4 hours ago

583 🔥

Pendant que ce camion est en feu , les passants prennent juste des photos et font des vidéos!

COMMENTAIRES