Sign in
Download Opera News App

 

 

An 62 : quand la crise Côte d'Ivoire-Mali créée l'union sacrée des ivoiriens autour de leur armée

Ce dimanche 07 Août, la Côte d'Ivoire a commémoré le 62e anniversaire de son ascension à l'indépendance. Si l'engouement populaire qu'a connu cette célébration peut s'expliquer par le fait que le lendemain de la fête soit décrété férié, force est de reconnaitre que l'imbroglio militaire entre la Côte d'Ivoire et le Mali n'y est pas totalement étranger.


La cérémonie officielle des célébrations de l'an 62 de l'accession de la Cote d'Ivoire à la souverainement a eu lieu à Yamoussoukro, sa capitale politique. Une cérémonie qui a vu un majestueux défilé militaro civile, haut en couleurs et en émotions. Elle a également vu une participation extraordinaire des populations venues des quatre coins du pays. Une véritable marrée humaine qui a déferlé sur la ville natale du président Houphouët-Boigny le temps du week-end pour éviter de se faire conter l'événement.

Si la délocalisation de l'événement dans une ville de l'intérieur et le férié qui a rallongé le week-end ont favoriser le déplacement des ivoiriens, il faut noter que l'arrestation des 49 militaires au Mali a été un facteur déterminant dans la mobilisation des ivoiriens.

En effet, dès le déclenchement de cette crise politico militaire, les ivoiriens dans leur ensemble ont fait bloc derrière leurs autorités et militaires qu'ils estimaient être arbitrairement pris en otage au Mali. Les messages et actions de soutien à l'armée nationale vont foisonner. Un élan de solidarité patriotique va peu à peu s'affirmer au point où certains mouvements vont même demander le boycott de spectacle d'artistes maliens.

La célébration de l'an 62 de l'indépendance de la Côte d'Ivoire était donc le prétexte tout trouver pour les ivoiriens faire la démonstration de leur puissance militaire à travers un défilé militaire impérial, mais aussi l'occasion de montrer le soutien total d'un peuple à ses soldats.

Un pari réussi vu la qualité de la parade militaire offerte et la mobilisation des ivoiriens dans un Yamoussoukro embouteillé et dont les complexes hôteliers qui ont refusé du monde.

Content created and supplied by: Donald_TK (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires