Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Pdci-RDA n'a-t-il pas trop vieilli dans l'opposition ?

Oh: Dr.

Lors de la célébration de ses 75 ans, le PDCI-RDA fondé en 1946 par Félix Houphouët-Boigny et présidé depuis 1993 par Henri Konan Bédié a décoré 4 patriarches. La constance, la loyauté et la fidélité sont entre raisons qui ont prévalu à la distinction de ces personnes. Elles sont pour l'essentiel du 3è âge.

Les récipiendaires sont élevés au rang de ‘’ GRAND OFFICIER DE L'ORDRE DU BÉLIER ’’. Il s’agit de : MOLOU KONAN RENÉ, de la délégation de MARCORY; DIABATÉ YAH, de TREICHVILLE; KOUASSI YAO MICHEL, de YOPOUGON. Et, MME KOUAKOU ÉPOUSE KOFFI AKISSI MARIE, de DIMBOKRO.

Ph:Dr.

L'occasion fut propice pour invoquer les grands noms qui ont fait, ou continuent de faire, les beaux jours de cette formation politique. Elle a lutté contre le système colonial...

Ce qu'on ne dit pas assez mais qui est la vraie histoire de ce parti, qui a dirigé la Côte d'Ivoire de 1960 à 1993, c'est que derrière ces grands noms de patriarches, se trouvent des familles entières. Celles-là ont transmis le militantisme à la façon Pdci-RDA à des générations si bien que cette association est pérennisée par ces d'adhésions de père en fils.

Il est indiscutable non plus que des individualités se sont bâties un charisme par eux-mêmes ou par le parrainage. Mais il n'en demeure pas moins que la majorité de militants émergent du lien filial. Cette tendance fortement spécifique au Pdci-RDA n'est pas mauvaise en soi, sauf qu'elle caractérise foncièrement ce parti dit "bourgeois".

Ph:Dr.

Cet autre trait particulier distinctif classe, à tort ou à raison, cette formation au top des partis peu offensifs. A preuve, il n'est pas exclu d'entendre des voix traiter de "militants de salon feutrés" les partisans, réchignants à la "vraie" politique de terrain. Il n'est pas non plus rare de voir en temps de braises des opposants alliés s'insurger contre l'attitude attentive voire passive des "pdcéistes" quand il s'est agi d'aller au front ensemble.

Qu'à cela ne tienne... Le Pdci-RDA reste ce qu'il est, un "grand parti" comme le vante son écrasante ressource humaine.

Sauf qu'il s'endurcit dans la promotion de la vieille caste. Il n'y a "pas" de vieux au Pdci-RDA tant qu'ils sont aptent à réfléchir, comme dit la rumeur. Mais au delà des "on-dits", des cadres ont été entendus clamer que leurs vieillards sont "encore bons" pour le service.

Cette façon de continuer à faire du frais avec du vieux à parfois rebuté des jeunes.

Déchu du pouvoir en 1999 par un coup d'Etat, le Pdci-RDA vieilli avec ses manières, méthodes et sa philosophie, dans l'opposition. L'occasion de cet anniversaire à même été une énième occasion, qu'il ne rate jamais, de vouer aux gémonies ceux qui l'ont brutalement fait tomber du fauteuil présidentiel. Le Pdci-RDA qui avait présenté un candidat âgé (86 ans) à l'élection présidentielle l'a boycotté pour dénoncer les "conditions" d'organisation du vote.

Il remet donc ses chances, après 22 ans passées dans l'opposition. Il a eu à le "cogérer" avec Allier d'alors, le RDR, de 2010 à 2019, avant d'en concéder une cinglante rupture. Il relance ses espoirs grâce à une nouvelle alliance avec EDS-FPI de son ancien rival politique, Laurent Gbagbo.

Pensez-vous que le Pdci-RDA a des chances de revenir au pouvoir de sitôt ?

Content created and supplied by: BIDEN (via Opera News )

henri konan bédié molou konan rené

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires