Sign in
Download Opera News App

 

 

Limite d’âge pour les présidentielles 2025: Affi N’guessan rejoint Jean-Louis Billon

Après les sorties fracassantes de Jean-Louis Billon, l’un des Secrétaires Exécutifs du PDCI-RDA sur son souhait de voir tous les leaders politiques ivoiriens de plus de 75 ans passer la main à une jeune génération, c’est au tour de Pascal Affi N’guessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI) de lui emboîter le pas.

Récemment invité du journal Afrique de France 24, il s’est prononcé sur l’actualité politique ivoirienne dont la limite d’âge à 75 ans des candidats à la présidentielle de 2025.

Sur la question de limite d’âge, il n’a pas hésité à rejoindre tous ceux qui pensent qu’il faut prendre la retraite politique à 75 ans et a assuré que le FPI votera si le projet est présenté à l’Assemblée nationale.

  « En politique la cohérence est une valeur cardinale. Elle est importante en termes de fiabilité, de crédibilité de l’homme politique. Nous avons été à l’origine de la réforme qui a limité le nombre de mandat, qui a plafonné l’âge d’éligibilité à 75 ans. Au Front populaire ivoirien, nous restons fidèles à ce choix. Nous ne changeons pas de parole tous les ans. Donc si la reforme nous est proposée, nous la voterons parce que cela est conforme à notre vision des choses», a-t-il affirmé.

Il a précisé à ceux qui pourraient penser qu’il est favorable au projet, car il sera l’un des bénéficiaires, Affi a répondu que la décision n’a pas été prise par rapport à lui. Il l’a expliqué en ces termes: «En 2000, lorsque nous prenons cette décision, nous ne savions pas comment les choses allaient évoluer. Donc ce n’est pas par rapport à moi que cette décision a été prise. Il se trouve que je reste dans la course, mais ce n’est pas parce que je reste dans la course que je suis conforme à ce qui a été décidé en 2000».

Apparemment, l’opposition ivoirienne pour des intérêts personnels, est divisée sur la question de limitation ou pas de l’âge des candidats aux présidentielles de 2025, plutôt que de s’unir pour remporter ces élections.

L’on a l’impression que la limitation d’âge sera instaurée pour faire voler l’opposition en éclat et susciter des alliances de partis de l’opposition avec le RHDP en 2025.

Le FPI par exemple adhère à ce projet de limitation d’âge. Une partie du PDCI (les billonnistes minoritaires sont-ils) pourrait rejoindre Affi N’guessan… D’autres partis pourraient suivre la cadence, se rapprocher du parti au pouvoir et fragiliser ainsi l’opposition.

Déjà, Laurent Gbagbo, 76 ans, fondateur du FPI qu’il a abandonné à Affi pour fonder le PPA-CI, a annoncé les couleurs. «Joe Biden (le nouveau président américain) est plus âgé que moi», a-t-il dit dans sa dernière interview sur France24. Comme quoi, l’âge n’est pas un handicap pour diriger un pays.

Cette loi sera peut-être soumise à un vote au Parlement ivoirien, et si tel est le cas, y aurait-il une opposition forte pour la contester dans cette désunion? Quand on sait que ce parlement est aux couleurs du RHDP.

Au cas où la loi passe, le régime en place ne fera que se frotter les mains. Car en réalité il est conscient qu’une opposition soudée en Côte d’Ivoire est imbattable à une élection. Il aurait atteint son objectif de se maintenir au pouvoir et d’éliminer Bédié et Gbagbo de la course.

Nathanaël Yao

 

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

FPI Jean- Louis Billon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires