Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici la taille de la population ivoirienne en 2025 et en 2030 selon les prévisions, ça grimpe !

L'opération de recensement général de la population ivoirienne démarre le 1er novembre 2021 et va s'étendre sur l'ensemble du territoire jusqu'au 21 novembre, date de clôture. Elle devrait permettre de connaître le nombre d'Ivoiriens et de personnes vivant en Côte d'Ivoire. Selon Nialé Kaba, Ministre du Plan et du Développement, ces données sont utiles pour la planification et la mise en œuvre des politiques publiques y compris pour le secteur privé. 

En attendant, dans l'objectif des travaux de réaménagement des infrastructures dans le Grand Abidjan, une étude publiée en mars 2015 permet d'avoir une idée de la taille probable de la population ivoirienne en 2030. Ces informations sont contenues dans le rapport final du projet de développement du schéma directeur d'urbanisme du Grand Abidjan (SDUGA), réalisé par le ministère de la Construction, du Logement, de l'Assainissement et de l'Urbanisme en collaboration avec l'Agence japonaise de coopération internationale. Une partie de cette étude porte notamment sur la taille de la population ivoirienne à l'horizon 2030.

(La population ivoirienne est l'une des dynamiques en Afrique de l'ouest)

En considérant le recensement de 2014 et les taux de croissance projetés par l'ONU, le nombre de la population ivoirienne en 2020 est d'environ 25 904 000 habitants. Ce chiffre devrait passer à 28 783 000 en 2025, soit un taux de croissance de 2,13%. Selon les mêmes projections, en 2030, la population ivoirienne devrait atteindre 31 841 000 habitants pour un taux de croissance de 2,04%. Cela suppose qu'entre 2015 et 2030, la population aura augmenté de plus de 8 millions de personnes, sur une superficie de 322 462 km² que représente la Côte d'Ivoire.

Sur la base de cette observation, l'on suppose que la population nationale va croître à un niveau modéré, si l'on tient toujours compte des taux de croissance projetés par l'ONU (Division des Nations Unies pour la population en 2012).

(Vue nocturne du Plateau, le quartier des Affaires d'Abidjan)

Cependant, la forte concentration de cette population se situe au niveau d'Abidjan. Lors des recensements de 1998 et 2014, la capitale économique ivoirienne représentait respectivement 18,7% et 20,8% de la population totale nationale. C'est-à-dire que, sur une population de 100 personnes par exemple, au moins 19 d'entre elles se trouvent à Abidjan. Ce qui fait de cette ville, la sixième capitale africaine la plus peuplée en termes de densité, selon les projections de l'ONU en 2010. Cette forte concentration nécessite donc des grands travaux d'aménagement au plan urbain.

Aussi, la politique de décentralisation régionale avec un accent sur la décentralisation administrative et financière est une bonne option entreprise par l'État. Elle est de nature à freiner l'expansion urbaine connue dans la capitale économique, qui pourrait s'avérer au-delà de la capacité de gestion du gouvernement dans les années à venir, si rien n'est fait. D'où les projets en cours de réalisation (voiries, ponts, échangeurs, logements sociaux, transport urbain, etc.). Certains de ces projets étaient en vue depuis des années. La croissance de la population actuelle met donc à rude épreuve la capacité des infrastructures existant depuis des décennies. 

Toutefois, le dénombrement de la population qui démarre, début novembre, devrait permettre d'obtenir des données actualisées et plus fiables sur la structure, la répartition spatiale, les caractéristiques socio-démographiques et économiques de la population pour une meilleure prise en compte des investissements. L'opération de recensement mobilisera près de 40 000 agents de terrain, âgés de 18 à 45 ans et va coûter 6 milliards de FCFA. L'inscription en ligne se fait du 10 août au 21 septembre 2021 sur https://recrutementrp.2021.ci.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

ivoirienne démarre

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires