Sign in
Download Opera News App

 

 

Vente de sable : un syndicat voit le jour pour défendre les droits des acteurs

Les acteurs de carrière de sable ont désormais une organisation pour défendre leurs droits.

 

Les patrons de carrière de sable de la zone sud Côte d’Ivoire ont décidé de parler d’une seule voix. Cette décision s’est matérialisée par la mise en place d’une faîtière dénommée Syndicat national des exploitants de carrières de sable et vente de sable zone sud (Synaces-zos). Objectif, comme pour tout syndicat, défendre les intérêts des membres, d’une part et régler les problèmes qui les assaillent ; et tout cela, en vue d’un développement harmonieux du secteur, d’autre part. Fofana Mohamed, le président élu pour un mandat de 4 ans, a été présenté, le 2 décembre 2021 à Port-Bouet, aux plusieurs propriétaires de carrière ; en présence du représentant du ministère des Mines, du pétrole et de l’énergie. « Nous voulons apporter un nouveau souffle au métier de dragage de sable. Outre les problèmes d’autorisation auxquels sont confrontés des camarades au niveau des mairies et du ministère de la Salubrité, qui minent le développement de notre secteur, il y a la concurrence déloyale dont nous sommes victimes.  Notre tutelle veille sur nous et s’évertue à ce que ces problèmes soient réglés avec diligence », a expliqué Fofana Mohamed. Il a, alors, remercié le ministère de tutelle pour son soutien constant aux acteurs pour le développement du secteur. Fofana Mohamed est revenu sur le rôle indéniable que joue le secteur dans l’économie ivoirienne. « Tout est sable ; sans sable, point de construction de bâtiments ou de maisons. La Côte d’Ivoire qui développe ces infrastructures a besoin de sable. Nous sommes des acteurs importants dans l’économie du pays », a-t-il insisté. 

Pour sa part, Yoboué Kouamé Eric, de la Direction générale de la géologie et des mines, a réaffirmé le soutien du ministère de tutelle à accompagner ce nouveau syndicat à mieux se faire connaître surtout dans ses missions. Au nom du ministère de tutelle, il a félicité les acteurs pour la création du- dit syndicat qui, selon lui, est salutaire puisque appelé à veiller au bon fonctionnement des activités minières. « Vous devez être des modèles. Votre syndicat est la bienvenue pour aider l’administration des mines », a-t-il conseillé.

AKE

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires