Opera News

Opera News App

Présidentielle: le message de félicitations de Macron à Ouattara qui remet l’opposition en selle

Published 19 days ago - 4886 views

        La dernière rencontre entre Emmanuel Macron et Alassane Ouattara à l’Elysée en septembre 2020 à la veille du scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire, avait fait les choux gras de la presse nationale et étrangère. Cette rencontre avait donné libre cours à tant de supputations d’autant plus qu’elle n’avait été sanctionnée d’aucun communiqué officiel. Cependant, le président ivoirien réagissait dans un tweet à l’issue de cette rencontre « Nous nous sommes réjouis de nos convergences de vues sur la situation économique et politique en Côte d’ivoire notamment l’élection présidentielle dans un climat de paix ».

Toutefois, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique (JA) avait indiqué que le chef de l’exécutif français n’était pas trop enchanté à l’idée d’une troisième pige d’Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire au regard des risques liés à une telle entreprise. Selon JA, Emmanuel Macron a confié craindre que le troisième mandat contesté de son homologue ivoirien puisse susciter des tensions sociopolitiques dans le pays, alors que des violences ont déjà fait plusieurs morts dans différentes localités mi-août. Le président français aurait suggéré à Alassane Ouattara de procéder à un report du scrutin afin de lui permettre, ainsi qu’à Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, de se retirer. Alassane Ouattara, très déterminé, aurait rappelé à son hôte qu’il n’avait pas eu d’autre choix que de se représenter après le décès de son dauphin désigné, Amadou Gon Coulibaly, le 8 juillet 2020. Le président Ouattara l’aurait également assuré qu’il ne fallait pas s’inquiéter sur la tournure que pouvaient prendre les événements. Il lui a garanti que la situation est aujourd’hui « sous contrôle ».

        L’on était toutefois fondé à accorder du crédit à ces informations de JA surtout que le président français s’était laissé aller à travers un tweet chaleureux quand le président Ouattara avait annoncé en mars 2020 à ses concitoyens et à la face du monde qu’il ne briguerait plus un autre mandat. Macron avait aussitôt « salué la décision historique du président Alassane Ouattara, homme de parole et homme d’Etat, de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle. Ce soir la Côte d’Ivoire donne l’exemple ».

        L’on peut donc deviner aisément que c’est un président français gêner aux encoignures qui se retrouvait à devoir accorder sa bénédiction à un homme qu’il avait chaleureusement félicité six mois plus tôt pour l’élégance de son geste de ne plus briguer un autre mandat. Pour lui, cela reviendrait tout simplement à se dédire. Le président français aurait au cours de cette séance de travail exprimé sa crainte quant à la survenance d’éventuels troubles que provoqueraient cette candidature. Il aurait alors reçu les gages de son visiteur que tout se passerait sans grands encombres.

        Deux mois plus tard, le conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire, organe suprême en matière électorale dont le jugement n’est susceptible d’aucun recours, vient de confirmer la réélection d’Alassane Ouattara pour présider aux destinées de la Côte d’Ivoire pour un autre mandat de 5 ans. Le bilan humain payé à cette élection est lourd. 85 ivoiriens sont passés de vie à trépas et 485 sont marqués à jamais dans leur chair.

        Même s’il n’a pas été l’un des premiers Chef d’Etat à féliciter son « ami Alassane » pour sa réélection, le président Macron l’a tout de même fait une semaine après la confirmation du résultat par le conseil constitutionnel. Il tient donc à « féliciter » le chef de l’Etat réélu et à lui « transmettre ainsi qu’au peuple ivoiriens tous ses vœux de succès ».

        Comme s’il tenait à rappeler à son homologue ivoirien qu’il avait vu juste en exprimant ses craintes quant à d’éventuelles troubles que susciteraient ce troisième mandat, le président Macron s’est voulu réaliste : « Au regard des violences et des tensions qui ont surgi à l’occasion de ce scrutin, le dialogue que vous avez initié le 11 novembre avec le président Henri Konan Bédié est porteur d’espoir ». Pour Macron, le dialogue avec l’opposition pourrait être cette caution qui redonnerait un certain éclat à cette élection fortement entachée par des dizaines de pertes en vies humaines.

        Plus loin, le président Macron donne une idée claire de la manière dont il conçoit ce dialogue. Pour lui, ce « premier pas vers le rassemblement et l’ouverture » doit jeter les bases concrètes « d’une réconciliation plus large et plus durable avec tous les ivoiriens et toutes les sensibilités politiques ». Ce dialogue n’aura donc de valeur que s’il rassemble toutes les sensibilités politiques autour d’une table pour ramener la paix. Ce dialogue toutefois, ne se tiendra que « dans le respect de l’Etat de droit » autrement des concessions seront à faire de part et d’autre comme la reconnaissance par l’opposition de la réélection du président Ouattara et en retour des décisions importantes de ce dernier en faveur de l’opposition comme la suspension des poursuites judiciaires contre les leaders de l’opposition, le retour de tous les exilés, la libération de tous les détenus politiques, la recomposition de la CEI... Il n’y a qu’à ce prix que le pays pourrait selon le président Macron « tourner la page de la violence et de la division ».

        Le président Macron ne doute nullement de la capacité « de son homologue ivoirien à porter cette ambition pour le pays ». Il a profité de ce message de félicitation pour inviter son homologue ivoirien « à accorder aux nouvelles générations la place qui leur revient ». Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une douce invite ou d’un appel du pied à l’actuel locataire du Palais du Plateau à songer au passage du flambeau à une nouvelle génération, vœu d’ailleurs cher au président Alassane Ouattara qui s’y était engagé n’eut été le décès de son dauphin désigné l’ex premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Ce message du président Macron a donc le double intérêt d’adouber un président dont la réélection est fortement contestée par son opposition mais aussi de remettre en selle et de placer au centre du jeu une opposition dont la caution morale est désormais nécessaire à la reconnaissance du pouvoir d’Abidjan.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Une femme lègue 10 millions d'euros à sa municipalité

18 minutes ago

10 🔥

Une femme lègue 10 millions d'euros à sa municipalité

Saïd Penda : "le retour de Laurent Gbagbo ne va en rien réconcilier les Ivoiriens"

34 minutes ago

72 🔥

Saïd Penda :

Accusé d'être gonflé, Digbeu Cravate se justifie

36 minutes ago

288 🔥

Accusé d'être gonflé, Digbeu Cravate se justifie

Voici la photo de cet apprenti-gbaka estropié qui émerveille la toile

36 minutes ago

113 🔥

Voici la photo de cet apprenti-gbaka estropié qui émerveille la toile

Digbeu Cravate dit qu'il n'est pas bété: voici son ethnie

41 minutes ago

1639 🔥

Digbeu Cravate dit qu'il n'est pas bété: voici son ethnie

Jeunes fonctionnaires, voici comment gérer efficacement votre rappel : "Tu n'es pas une ONG"

1 hours ago

223 🔥

Jeunes fonctionnaires, voici comment gérer efficacement votre rappel :

Faites cette simple prière pour triompher des accidents de décembre

1 hours ago

159 🔥

Faites cette simple prière pour triompher des accidents de décembre

Retour de Laurent Gbagbo : camouflet pour ses fidèles qui ont quitté la barque en plein tourment ?

1 hours ago

2697 🔥

Retour de Laurent Gbagbo : camouflet pour ses fidèles qui ont quitté la barque en plein tourment ?

Un accusé de 63 ans en colère au Tribunal parce que le plaignant veut sa libération

1 hours ago

1900 🔥

Un accusé de 63 ans en colère au Tribunal parce que le plaignant veut sa libération

Fonction Publique : en fonction depuis 2018, des fonctionnaires toujours sans salaire

13 hours ago

2126 🔥

Fonction Publique : en fonction depuis 2018, des fonctionnaires toujours sans salaire

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires