Sign in
Download Opera News App

 

 

Silver Konan répond à Assalé Tiémoko et promet de casser des papo : "Je n'ai jamais fui un débat"

Silencieux depuis le début du buzz sur le "duel des éditorialistes", André Silver Konan a donné une longue explication, ce lundi 7 juin 2021, sur sa page Facebook et promis de faire le grand déballage (casser les papos) sur la RTI, demain mardi, au cours d'un débat en direct. Il entendait répondait ainsi à Assalé Tiémoko qui avait déclaré, dimanche, qu'il s'était dérobé à un débat.

"Deuxième recadrage : je n’ai jamais fui aucun débat, ni hier, ni aujourd’hui, surtout quand sur le sujet, ma position relève de l'éthique inattaquable, à savoir qu’on ne saurait expliquer une violence, par une autre violence. Cette position est constante et ne relève pas de la critique à géométrie variable", a recadré André Silver Konan, qui avait expliqué qu'il était indisponible ce week-end, pour cause de deuil (l'inhumation d'un chef de village, ami à son défunt père).

Le fondateur de Ivoire'Hebdo, récent lauréat de deux Awards de la presse numérique, a expliqué qu'il avait "été joint par NCI le samedi, pour un débat, le dimanche sur le Parlement panafricain. J’ai gentiment expliqué que c’était trop juste pour moi. Cela arrive souvent que je décline une invitation à participer à une émission, parce que cela ne cadre pas avec mon agenda, ou que le thème ne m’intéresse pas (tout simplement) ou encore parce que je ne maitrise pas le sujet. Je ne suis pas une boule de cristal et quand je ne maitrise pas un sujet, je n'ai aucun complexe à dire que je ne le maitrise pas".

Et ASK de préciser : "Je ne suis pas à la recherche de buzz ou de visibilité. Quand je vais à un débat, c’est pour développer mes arguments, pas pour me contenter de me faire voir. Depuis samedi donc, sachant que je serais de retour à Abidjan, avant mardi, j’ai été joint par la RTI pour un nouveau débat sur le Parlement panafricain. J’ai marqué mon accord. Cela passera en direct à 20h50, demain mardi à la RTI".

Le journaliste-éveilleur de conscience a tenu à préciser qu'il ferait des déballages. "Ce sera l’occasion pour moi de revenir sur certaines intrigues qui ont cours dans cette maison et qui maintiennent notre média commun dans la caporalisation (j’insiste que je les dévoilerai, même si pour cela, je ne dois plus être invité à la RTI), mais surtout de défendre les valeurs que j’ai toujours défendues. Le recours à la violence, la justification de la bagarre, les distorsions démocratiques ne doivent pas être la règle dans cette Côte d'Ivoire qui mérite mieux. Essuyez bien vos tabourets. Les papo seront cassés et les valeurs triompheront. Dieu nous donne la bonne compréhension !", a-t-il indiqué.

Notons que sur sa page, le journaliste et député-maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko avait publié ceci sur sa page : "Andre Sylver Konan, pour des raisons qui lui sont propres et qu'il a exprimées à la chaîne, n'a pas souhaité participer à ce duel des éditorialistes sur un sujet qui a fait le buzz depuis le début de cette semaine. Le duel des éditorialistes, souhaité par les abonnés des deux journalistes, n'aura donc pas lieu. Signalons que Andre Sylver Konan considère que la députée Traore Mariam a humilié la Côte d'ivoire en réagissant comme elle l'a fait ainsi que le montre des bouts de vidéos. Assale Tiemoko considère lui que la Cote d'ivoire n'a pas été humiliée et qu'en agissant comme elle l'a fait, la député Traore Mariam a défendu une valeur supérieure, la démocratie, devant des gens qui ont introduit la violence dans un parlement pour s'opposer à une élection".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

silver konan répond

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires