Sign in
Download Opera News App

 

 

L'accord qui scelle la reprise du dialogue politique après le rapport d'Adou Richard ce 20 janvier.

Débuté le 16 décembre 2021 puis interrompu, la 5ème phase du dialogue politique reprendra ce 20 janvier 2022. Cette reprise se fait dans un contexte où plusieurs acteurs de l'opposition ont été épinglés par le rapport d'enquête sur les troubles survenus en 2020. Le dialogue politique est une concertation entre les acteurs majeurs de la vie politique de l'état. Elle a pour but de trouver une solution aux différends qui opposent le gouvernement et les autres acteurs à l'initiative du chef de l'état suite aux différentes crises qu'à connu le pays ces dernières années.

Ce dialogue, le chef de l'état, le Président Alassane Ouattara le veut inclusif même si les partis comme le GPS et le COJEP respectivement de Soro Guillaume et de Charles Blé n'ont pas été convié directement à la table de négociations.

Pour la prise en compte de tous les points de vue , l'accord était le dépôt préalable de thème du dialogue par les différents acteurs depuis le 17 décembre 2021. Cependant tous les acteurs n'ayant pas déposé ces thèmes, débuté le 16 décembre 2021, il a aussitôt été interrompu et prorogé au 27 décembre 2021.

on apprend que les thèmes du dialogue, les points de propositions ont tous été déposé par les partis politiques et organisations de la société civile.

La condition essentielle pour démarrer les travaux en comité restreint, dans un cadre de discussion approfondie remplie, le dialogue politique reprendra ce 20 janvier 2022. C'est ce que nous apprend une note du gouvernement.

Cette reprise se fait dans un atmosphère tendu pour l'opposition accusée par le rapport d'enquêtes sur les événements de 2020 publié par le Procureur Adou Richard le 26 décembre 2021.

Dans ces conditions quel sera le poids de l'opposition dans les échanges ?

Les acteurs de l'opposition pourront-ils s'exprimer en toute liberté ?

Content created and supplied by: LIVOIRIEN-3.0 (via Opera News )

alassane ouattara d'adou richard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires