Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Gbagbo:"On veut étouffer les gens", ‘’personne ne se soucie des victimes" (proche de Gbagbo)

Les révélations du site Africa Intelligence sur des tractations en cours entre le régime en place à Abidjan et l'ex chef d’état, Laurent Gbagbo, n'en finissent plus de susciter l'ire des proches de l'ancien président qui de façon unanime, contestent la véracité de ces informations selon lesquelles les deux camps auraient convenus d'un retour sans tambour, ni trompette pour le vainqueur de la Cour Pénale Internationale (CPI) à la fin Juin 2021. 

Après le Comité Opérationnel chargé de la préparation du retour de l'ex chef d’état, c’est le Dr Boga Sako Gervais, président de la FIDHOP, qui dans une réaction envoyé à la rédaction de Netafrique.net ce Vendredi 28 Mai, dénonçait une manœuvre du pouvoir du RHDP pour ‘’étouffer les gens''. ‘’Je pense que ce n'est pas juste ni légal que le pouvoir empêche des citoyens de recevoir leur leader tel qu'ils le souhaitent. Ils n'ont pas troublé l'ordre public ; d'ailleurs, c'est plutôt aux autorités de les encadrer pour éviter tous débordements’’, a-t-il indiqué. Selon lui, ‘’ce à quoi on assiste, c'est qu'on veut étouffer les gens. Et la dernière sortie de M. Bictogo Adama a dévoilé la stratégie sordide du Rdr/Rhdp : ce sont eux-mêmes qui activaient le sieur Diaby Issiaka. Et lorsqu'ils se rendent compte que ça n'a pas l'air de fonctionner, alors ils avouent maintenant à visage découvert qu'ils ne veulent pas d'un retour triomphal du Président Gbagbo’’ 

Pour ce proche de l'ex président, ‘’L'acquittement définitif à la CPI reste très difficile à avaler pour eux. C'est une grosse honte qu'ils gèrent péniblement. Sinon personne ne se soucie des victimes, ce sont de faux prétextes’’. Pour autant, prévient ce vice-président D’EDS, ‘’Ce qu'il reste à craindre, c'est que même si le Président Laurent Gbagbo consentait finalement à rentrer en "catimini", comme le souhaite le régime Ouattara, qui peut garantir que ses millions de partisans et de sympathisants l'accepteraient ?’’. 

Pressenti comme l’un des grands événements de l’année, le retour de Laurent Gbagbo demeure une énigme dans sa matérialisation, près de deux mois après son acquittement définitif par la justice internationale. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires