Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire Lobognon, cas des dissidents : Guillaume Soro évite le piège de la polémique

Après 48 heures de polémique, l’affaire Lobognon s’est évaporée tel qu'elle avait surgi. Comme les autres d’ailleurs… 

Que ce soit dans les cas Kanigui, Alphonse Soro ou autres, l'ex chef du parlement et leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS), Guillaume Soro, en situation d’adversité avec le pouvoir en place, a constamment évité de sombrer dans la controverse avec ses anciens camarades de lutte. 

Circonspect, observateur, l’ancien premier ministre s’est jusque-là montré très avare en commentaires sur les dissidences de ces personnalités avec lesquelles il a engagé la lutte politique contre le régime Ouattara. 

Avec l’ex ministre des sports, Alain Lobognon, beaucoup s’attendaient à une ruée des partisans de GPS contre cet ancien cadre de la rébellion, suite au communiqué publié ce Vendredi 14 Mai, par son porte-parole, faisant état de sa volonté de se défaire de tout engagement politique avant sa comparution devant les juges ce 19 Mai. Que non ! Les interprétations aussi contradictoires, ont-t-elles été, sont restées étouffées dans les groupes de cyberactivistes de GPS. 

Le numéro 1 du mouvement lui-même, est resté silencieux sur le sujet, n'y apportant aucune réaction, ni de façon personnelle, ni par ses proches. C’est finalement de la part du porte-parole du détenu politique que les éclaircissements nécessaires sont venues. Jean-Paul Beugrefoh l'a réitéré. 

Alain Lobognon reste solidaire de Guillaume Soro. Une autre polémique qui vient de s’éteindre comme les autres, sans que l’ancien chef du parlement ne tombe dans la controverse. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Guillaume Soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires