Sign in
Download Opera News App

 

 

Relations internationales : Après Wagner, la Russie réalise une autre victoire en Centrafrique

Selon l'agence Ecofin via son site internet, la langue russe sera obligatoire dans les universités centrafricaines dès la rentrée académique 2022-2023. La discipline sera proposée dès la première année de licence jusqu’au master.

A en croire les autorités universitaires, les programmes de formation sont en cours de rédaction. Cette décision est une directive du président centrafricain Archange Touadera, a rapporté la presse locale.

En Centrafrique, l’enseignement de la langue russe n’est pas nouveau. Elle avait été introduite au temps de l’empereur Bokassa et suspendue à sa chute. Ce n’est qu’en 2019 qu’elle a été réintroduite dans le programme d’enseignement secondaire. Cela coïncidait alors avec l’intensification de la coopération entre les deux pays.

Dans un contexte où la percée de la Russie en Afrique est vue d'un mauvais œil par les pays de l'Union Européenne notamment la France et ses alliés, la réintroduction de la langue Russe dans les universités centrafricaines sonne selon nous comme une victoire sur les détracteurs de la Russie. Déjà avec la présence très remarquée du groupe Wagner en Centrafrique, la langue Russe introduite à l'université augure de la bonne qualité des relations entre ce pays d'Afrique centrale et le pays de Poutine.

Qu'il n'en déplaise aux opposants à cette coopération aussi légitime que normale dans un écosystème politique où chaque pays souverain est censé être libre de choisir ses partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires