Sign in
Download Opera News App

 

 

Crise Politique : Affi N'guessan condamne Gbagbo malgré son retrait du FPI, les détails

🌏ABONNEZ-VOUS à cette page pour plus d'informations ✅

Ph:Dr, Laurent Gbagbo, l'ancien président de la république de Côte d'Ivoire.

Le retrait de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo au Front Populaire Ivoirien (FPI) visiblement n'a pas laissé indifférent Pascal Affi N'guessan, le président en exercice dudit parti. Mais le camp Affi N’Guessan et même ses proches reprochent au fondateur du FPI de fouler aux pieds ce slogan qui était pourtant son leitmotiv. Alors qu'au départ, Laurent Gbagbo ne cessait d'affirmer « Asseyons et discutons » à ses adversaires politiques.


- Le camp Affi condamne les "dérives dictatoriales du camarade Laurent Gbagbo".

Depuis que les deux hommes politiques se sont dits au revoir (Affi N'guessan et Laurent Gbagbo), le camp du président du Front populaire ivoirien (FPI) ne cesse de fustiger la décision de l’ex-président ivoirien de quitter le parti et de créer un nouveau anti-Ouattara, avec les idéologies de gauche. Et ce, sans engager une quelconque discussion avec son ancien Premier ministre. Du moins à la suite de leur rencontre tenue le 4 janvier 2020, à Bruxelles. Ainsi devait en principe prendre fin la guerre de leadership qui avait cours, depuis près de 7 ans, à la tête du parti à la rose.

Ph:Dr, Pascal Affi N'guessan, le président en exercice du parti Front Populaire Ivoirien (FPI)

Observant de près, rien à la base ! Le camp Affi reproche en effet au fondateur du parti de s'éloigner voir abandonner l’historique slogan « asseyons et discutons ». Dans un communiqué émanant du Conseil de District d’Abidjan-sud, les pro-Affi N’Guessan prennent acte de ce que le camarade Laurent Gbagbo, chef de file de « la dissidende », décide de « la création d’un nouveau parti politique ». Pour eux, cette décision est empreinte de « mépris »au regard « des valeurs et principes qui ont fondé et fondent encore » leur « engagement politique ». Ils ont également dénoncé « le culte de la personnalité, le culte de sa personnalité », qui était pourtant combattu à l’ère du parti unique, condamnant par la même occasion, « les dérives dictatoriales du camarade Laurent Gbagbo ».

Ph:Dr, Laurent Gbagbo et son ex premier ministre ivoirien Pascal Affi N'guessan, photo montage.

Un acte pris de fait que « le camarade Laurent Gbagbo n’est plus militant du FPI », le Vice-présidente chargé du district d’Abidjan-sud, chargée des Infrastructures Économiques et de l’énergie, Abané Yvonne Delompu Bouabré a « encouragé le Président du FPI, Pascal Affi N’Guessan à poursuivre les chantiers de la renaissance du Front Populaire Ivoirien », tout en le rassurant de « son soutien, sa disponibilité et sa loyauté...». C’est donc à croire que la bataille entre les anciens camarades de la gauche ivoirienne est loin de voir le bout du tunnel. Or, le "Nelson Mandela ivoirien", Laurent Gbagbo et ses proches s’activent, de leur côté à la création de leur nouveau parti dans la toute discrétion possible.


_Pour ne plus rater ce genre d’information, appuyez sur AB⭕NNEZ en haut à droite ✅

Content created and supplied by: Keith'Abraham (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires