Sign in
Download Opera News App

 

 

Révision de la Constitution : Assalé Tiemoko révèle l'entièreté de la proposition de loi qui va tout changer

La Côte d'Ivoire est sur le chemin d'un renouvellement complet de sa classe politique. Faire le lit à une nouvelle génération de dirigeants au niveau des instances socio-politiques fait sujet à multiples débats au sein de l'opinion publique ivoirienne. Un des éléments forts reste le retour de la limite d'âge à 75 ans pour les candidats à la présidentielle.

Abrogée par la constitution de 2016 cette décision reviendra sur la table des députés en avril prochain. Une décision qui, si elle est appliquée, écartera de facto les 3 grands leaders de la politique ivoirienne actuelle à savoir Alassane Ouattara, Henri Konan Bedie et Laurent Gbagbo.

Le député de la circonscription de Tiassalé, Assalé Tiemoko a, en ce samedi 18 septembre 2021, révélé l'entièreté de la proposition de loi que les députés auront à étudier en avril prochain et qui modifiera de facto la constitution :

Proposition de loi :

" 1/ La limitation de l'âge à 75 ans pour la presidentielle.

2/ la limitation de l'âge à 75 ans pour les legislatives, pour les municipales, pour les regionales.

3/ la limitation de l'âge à 75 ans pour occuper la tête de toutes les institutions de la république (Assemblée nationale, Senat, grande mediature, haute autorité de la bonne gouvernance, Conseil économique, grande chancellerie, etc) et les conseils d'administration des sociétés d'État.

Il ne sera plus possible à un chef de l'État de nommer à la tête des institutions, des gens qui ont été mis à la retraite dans la fonction publique et dans le privé et qui ont atteint 75 ans révolus."

Les plus de 75 ans seront donc pour Assalé Tiemoko très bientôt à la retraite dans les affaires socio-politiques.

Aimé.Y

Content created and supplied by: Aimé.Y (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires