Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire des "3èmes mandats" : Macron a-t-il réussi à convaincre sur le cas de la Côte d’Ivoire ?

Il fallait s’y attendre, et il s’y était visiblement préparé. Face aux jeunes Africains ce Vendredi 08 Octobre 2021, à l’occasion de la 28ème édition du Sommet Afrique-France, le chef de l’état Français, Emmanuel Macron a dû confronter l’une de ses positions les plus controversées dans les crises politiques Africaines de ces dernières années, son soutien à la réélection d’Alassane Ouattara en Octobre 2020.

 

Devant les caméras du monde entier, le dirigeant Français interpellé sur la question, a justifié sa prise de position par le cas de force majeure après le décès du dauphin désigné du chef de l’état sortant, l’ex premier ministre Amadou Gon Coulibaly : ‘’ En ce qui concerne la Côte d'Ivoire...je ne suis pas membre du RHDP. On ne pouvait pas savoir que celui qui était désigné allait mourir...on était dans un cas de force majeur. Tout va dans le bon sens en Côte d'Ivoire actuellement’’.

 

Cet argument, il l’avait déjà utilisé dans une interview à Jeune Afrique en Novembre 2020, sans pour autant convaincre les pourfendeurs de la réélection de Ouattara qui pour certains, jettent leur dévolu sur la France et en particulier sur Emmanuel Macron, qu’ils accusent d’avoir tacitement soutenu son homologue Ivoirien pour des questions d’intérêts stratégiques.

 

Le remake de Montpellier suffira-t-il à dissiper les doutes autour de la cohérence de la politique Française vis-à-vis de la question des modifications constitutionnelles et de façon plus précise, en ce qui concerne la Côte d’Ivoire ?

Pas si sûr au regard des commentaires qui pleuvent sur les réseaux sociaux en réaction aux arguments avancés par le patron de l’Elysée.

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara emmanuel macron rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires