Sign in
Download Opera News App

 

 

Le journaliste Saïd Penda catégorique : les audits feront des grandes victimes au sein du pouvoir

A travers une publication sur sa page officielle Facebook "Saïd Penda officiel", dans la nuit dimanche 26 au lundi 27 Septembre 2021, le journaliste d'investigation, ancien collaborateur de la Radio Britannique BBC, Saïd Penda, est catégorique: l'opération mains propres initiée par le Président de la République (PR), Alassane Ouattara, en Côte d'Ivoire fera beaucoup de victimes de taille au sein de son propre pouvoir.

Voici cette information majeure qu'on peut lire sur sur cette page et qui risque de surprendre l'opinion publique sur cette opération.

<< Le régime Ouattara a lancé une opération mains propres qui fera inéluctablement des victimes parmi des Elus, Ministres et Dirigeants d'Entreprises et Structures Publiques, tous membres plus ou moins influents du parti présidentiel.>>

En connaisseur des dossiers sur ces audits en cours, le journaliste affirme que la traque des parlementaires est déjà lancée. Et pour cause, dit-il :

<< Une traque contre des parlementaires indélicats impliqués dans un trafic des exonérations dont ils bénéficient est en cours.

Le pôle économique de la Cour d'Appel d'Abidjan été saisi par le président du SENAT en personne, sur instructions du Chef de l’État.

Il ressort des premiers éléments de l'enquête en ma possession que plusieurs sénateurs du parti présidentiel sont impliqués et feront les frais de cette opération.>> 

L'homme de média qui a exercé son métier dans plusieurs pays, cite la Côte d'Ivoire, comme une exception en matière de transparence dans les enquêtes.

Voici pourquoi, dit Saïd Penda :

<< J'ai travaillé, comme correspondant permanent ou envoyé spécial de la BBC dans au moins une quinzaine de pays d'Afrique et, sincèrement, je ne sais pas s'il y a un autre exemple comme celui de la Côte d'Ivoire, sur notre continent.

Ailleurs, les enquêtes judiciaires visent exclusivement des opposants ou d'anciens membres du pouvoir tombés en disgrâce. 

Le président Ouattara apparaît donc comme un spécimen très rare de dirigeants politiques. Les faits, rien que les faits.>>

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire penda catégorique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires