Sign in
Download Opera News App

 

 

Transport aérien : Air France a changé d'avis sur Bamako

Très tôt après l'annonce des sanctions de la CEDEAO contre le Mali, la compagnie aérienne française Air France a suspendu ses vols vers Bamako la capitale malienne. Mais si on s'en tient au site burkinabè burkina24.com, selon un document signé de l’Agence nationale de l’aviation civile du Mali, Air France a renégocié la reprise de ses vols sur Bamako, avec l’accord des autorités maliennes. L’authenticité du document datée du 13 janvier 2022 n’a pas fait l’objet de démenti.

Pour contourner les sanctions de la CEDEAO, Air-France opèrera désormais des vols directs en aller-retour entre la capitale française et Bamako.

Les vols avec escale à Ouaga ou Abidjan ou encore Dakar sont exclus des plans de vols de Air-France le temps que la CEDEAO lève ses sanctions. La ligne Paris-Bamako est l’une des plus lucratives du groupe Air-France KLM en direction de l’Afrique, selon de nombreux observateurs.

Apparemment le lucre a prévalu sur les calculs politiques à telle enseigne que la suspension n'a pas fait long feu. Cette reprise des vols vers Bamako peut à n'en point douter être considérée comme une victoire des autorités maliennes qui luttent pour ne pas se faire hap theper par les sanctions de l'organisation sous-régionale, la CEDEAO.

Vivement que cette situation se normalise le plus vite possible pour le bien-être du Mali et de la sous-région toute entière.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires