Sign in
Download Opera News App

 

 

Désinformation et Fake news : voici le véritable visage du principal ennemi de la cohésion sociale

Les fake news ou fausses informations peuvent être propagées dans des buts différents. Certaines ont pour objectif de tromper le lecteur ou d'influencer son opinion sur un sujet particulier.


Ces derniers temps, avec la toute-puissance acquise par les réseaux sociaux, il est difficile de dissocier le vrai du faux. Les informations se propagent à très grande vitesse au point où il devient très compliqué de ne pas tomber dans la désinformation et dans le piège des Fake news. Les fausses informations constituent une véritable plaie pour nos sociétés dont la quiétude ne tient qu'à un fil. On a pu voir l'impact que peuvent avoir les Fake news dans notre quotidien et, pour dire vrai, les conséquences ne sont pas très reluisantes.

Dans ce sens, un paradoxe demeure. Les lanceurs de Fake news sont tellement habiles que ces informations « imaginaires » ont parfois plus d'audience que les informations vraies. Malheureusement, ce sont elles qui embrasent nos sociétés et les plongent dans des situations désespérées. Le plus souvent, les conflits entre communautés, entre partis politiques et entre divers groupes religieux partent de la désinformation et du manque de communication.

L'exemple le plus récent de Fake news dévastateurs demeure la vidéo accusant des « nigériens responsables de tortures sur certains ivoiriens au Niger ». Cette vidéo partagée par une cyberactiviste sur Facebook le 19 mai dernier a mis le feu aux poudres et poussé certains ivoiriens à s'attaquer aux membres de cette communauté vivant sur le sol ivoirien, notamment à Abobo. Les violences avaient causé plusieurs blessés, un mort et la destruction de plusieurs commerces.

["Succes", arrêtée en mai pour avoir lancée une fausse information (le 19 mai) ayant mené à des affrontements entre communautés à Abobo]


[Un tweet alarmiste visant à semer le doute dans l'esprit des lecteurs et de propager de fausses informations]


On se souvient de la fausse mort annoncée de Carla Kéké, la petite soeur de feu Arafat DJ, le 03 juin dernier. Cette nouvelle avait été relayée par plusieurs personnes et médias avant d'être démentie par les parents de la jeune fille qui est toujours vivante.


Également, les Fake news sont monnaie courante durant les périodes électorales. Et lorsque personne n'y prend garde, elles engendrent des dégâts considérables. D'ailleurs, hier encore (dimanche 04 juillet), une Fake news imputait certains propos au président Laurent Gbagbo qui est en ce moment en République Démocratique du Congo pour une visite personnelle. Ces propos montés de toutes pièces, qui ont d'ailleurs été démentis par des leaders du FPI, annonçaient une « réponse de Gbagbo à ses détracteurs et adversaires politiques ». Sans ce démenti, des personnes susceptibles pourraient croire qu'il s'agit réellement de propos tenus par l'ancien président.


Dans le fait, les Fake news sont de véritables ennemies de la quiétude des populations et de la cohésion sociale. Leur impact n'est pas à négliger. C'est pour cela que de multiples campagnes sont menées pour sensibiliser les populations sur ces nouvelles biaisés.

Pour finir, nous tenons également à donner une mention spéciale à Opera News qui lutte efficacement contre les Fake news à travers une politique stricte et inflexible.



"Faisons attention à ce que nous lisons et croyons comme information tout comme nous faisons attention à ce que nous mangeons..."


Cliquez sur Suivre pour ne rien rater...

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires