Sign in
Download Opera News App

 

 

Un proche d'Affi en colère contre Achi : "on ne peut cautionner la dissidence au sein d’un parti"

Visiblement, la rencontre de ce Vendredi 30 Avril entre le premier ministre, Patrick Achi et les émissaires de l'ex chef d’état, Laurent Gbagbo, suscite des grincements de dents parmi les proches du président de la branche légale du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi Nguessan. Alfred Guemene, ex Secrétaire Général Adjoint du FPI chargé de l’animation politique et du dialogue social, n'a pas mâché ses mots quelques heures après la rencontre, dans un post sur sa page Facebook. 

Selon cet ancien leader syndicaliste, réputé pour sa proximité d'avec l’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo qu'il estime, incarner la légalité à la tête de l'ex parti présidentiel, le pouvoir par l’entremise du chef du gouvernement, s'adonne à un jeu trouble en accordant aux représentants du FPI-GOR, le crédit nécessaire pour s’exprimer au nom du parti. ‘’On ne peut prôner la réconciliation et la paix, et cautionner la dissidence qui est le summum du désordre, au sein d'un parti politique’’, a-t-il protesté. 

Remonté, Alfred Guemene recadre le chef du gouvernement Ivoirien : ‘’Nous pensons que le rôle du gouvernement de la république n'est pas d'exacerber les crises au sein des familles, mais de favoriser, partout, la dynamique de réconciliation et de paix dans le corpus social’’. 


Selon Assoa Adou, secrétaire général de la dissidence, il s’agissait pour lui et sa délégation d’échanger avec le premier ministre sur les conditions de préparation du retour de l’ancien chef d’état, Laurent Gbagbo, acquitté par la chambre d’appel de la CPI, le 31 Mars dernier. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alfred guemene laurent gbagbo pascal affi nguessan patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires