Sign in
Download Opera News App

 

 

8 mars /JIF 2021: Mme Bédié réclame la libération de Pulchérie Gbalet et Zeinab Ayoub

Le 8 mars de chaque année, la femme est à l’honneur sur le plan international. Et en Côte d’Ivoire, la Journée internationale de la femme (JIF 2021) a été célébrée. La femme a été magnifiée à la résidence privée d’Henri Konan Bédié.

Ambiance de grand jour à la Résidence du président Henri Konan Bédié. Et pour cause, Madame Henriette Konan Bédié a communié avec les femmes des partis politiques, les femmes du marché Gouro, celles de Cocovico ainsi que les femmes de la société civile, ce lundi 08 mars 2021. Il s’est agi pour l’épouse du président du Pdci de célébrer ses filles, ses sœurs à la faveur de la journée internationale de la femme (JIF 2021).

«Cette date qui consacrait la célébration de la première journée internationale de la femme, a vu la revendication du droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail », a indiqué Mme Henriette Bédié. A cette occasion, elle n’a pas oublié les braves femmes incarcérées lors des événements politiques. Et de citer : Pulchérie GBALET et ZEINAB AYOUB. «Nous prions pour qu’elles recouvrent la liberté, comme mesdames BONIFON, GUEI, TODE et KONE », a-t-elle souhaité.

Toutefois, Mme Bédié a invité ses sœurs à s’armer de courage. «Nous ne devons pas céder pour autant aux émotions, chères braves dames. Car si le 8 mars est la journée des droits de la femme, c’est qu’un combat a été mené à cet effet, et le combat pour la liberté est permanent et demande du courage», a encouragé la ‘’biche royale’’ du président du PDCI-RDA.

Puis d’ajouter : «Nous devons nous armer de courage en nous rappelant cette pensée du philosophe qui a dit : ‘’le courage, c’est l’espoir qui se trouve’’», a-t-elle lancé.

Mme Henriette Konan Bédié a, par ailleurs, ‘’gâté’’ les femmes de cadeaux en leur offrant des complets de pagnes. Plusieurs roses ont été également distribuées aux femmes.

Elle a profité de cette occasion pour présenter une brave femme, un model, un exemple à suivre, il s'agit de Marcelle Aka, journaliste au quotidien L'Inter, primée ‘’Super ebony 2020’’.

Gilles Richard OMAEL avec Dircom PDCI-RDA

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

Henri Konan Bédié JIF 2021

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires