Sign in
Download Opera News App

 

 

Discours de Ouattara / Dogbo Blé et "Seka seka" restent en prison : voici les raisons

Hier vendredi 06 Août 2021, lors de son adresse à la Nation précédent le 61ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le Chef de l'État Ivoirien, Alassane Ouattara a annoncé la libération de plusieurs prisonniers inculpés lors des crises post-électorales de 2010-2011 et 2020.

Cependant certains détenus n'ont pas profité de la grâce présidentielle accordée lors de la célébration de la fête de l'indépendance par Alassane Ouattara qui précisera au cours de son adresse à la nation que : "La grâce présidentielle ne concerne pas les prisonniers condamnés pour crimes de sang".

Cette annonce vient répondre à la question sur la libération de certains détenus figurant sur la liste déposée auprès de lui par l'ancien président Laurent Gbagbo lors de leur dernière rencontre au palais de la république du plateau.

Dogbo Blé, Vagba Faussignaux, Anselme Seka resteront en prison

Sur la liste déposée par Laurent Gbagbo auprès d'Alassane Ouattara lors de leur rencontre figuraient des collaborateurs proches de l'ancien président que celui-ci espéraient voir libérés ce 06 Août 2021: "Quand mes frères Dogbo Blé et Vagba seront dehors, il ne faut pas qu'on dise que le combat est fini" cconfiait-il aux épouses des prisonniers des crises 2010-2011 et 2020


Après le discours tant attendue d'Alassane Ouattara, les généraux Brunot Dogbo Blé, Vagba Faussignaux, le colonel Anselme Seka Yapo ne bénéficie pas de la grâce présidentielle car ces derniers sont accusés de crimes de sang.

Ils devront donc continuer de payer leurs différentes peines sauf si un accord est trouvé entre les leaders politiques puisque la voie du dialogue est ouverte.

Laissez votre commentaire, partagez l'article et abonnez gratuitement juste en cliquant sur suivre.


Globenews (l'information continue)

Content created and supplied by: Globenews (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire dogbo blé laurent gbagbo seka

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires