Sign in
Download Opera News App

 

 

En plus des avantages de base, savez-vous que les gendarmes ont des avantages divers ? Découvrez-les

Dans un récent article, nous avions abordé la question relative aux avantages de base du gendarme ivoirien notamment la rémunération et les avantages matériels et sociaux. Nous rappelons que ces avantages ne sont pas le fruit de notre imagination, mais plutôt, ils révèlent du décret portant statut du cadre de la gendarmerie nationale de la Côte d'Ivoire. Cela dit, nous notons qu'en plus de ces avantages de "base", le gendarme ivoirien bénéficie aussi d'avantages divers selon le décret sus-cité. Ces avantages divers du gendarme ivoirien touchent aux frais de transport, au logement, à l'habillement et équipements, au service médical, au service social et aux secours.

Concernant les avantages relatifs aux frais de transport, il faut savoir que les militaires de la Gendarmerie nationale et, éventuellement, leur famille reçoivent application du régime des frais de transport prévu pour les fonctionnaires civils de l’Etat déplacés sur ordre et pour les besoins du service. Toutefois, quel que soit le groupe de déplacement dans lequel ils sont classés par application dudit régime, les officiers voyagent toujours en première classe. A l’exception de leurs déplacements autres que ceux visés au premier alinéa ci-dessus, les militaires de la Gendarmerie nationale bénéficient, sur les moyens de transport publics, de réductions de tarifs fixés par décret.

Quant au logement, les militaires de la Gendarmerie nationale bénéficient de la concession du logement par nécessité absolue de service. En principe cette concession ne comporte pas la fourniture du mobilier. La famille, telle qu’elle est dans le décret en question, est autorisée à loger dans les casernes. Les parents des militaires peuvent également être autorisés exceptionnellement à y résider dans les conditions fixées par le règlement sur le service intérieur de la Gendarmerie nationale. Pendant la durée de leur stage d’instruction militaire et de formation professionnelle, les élèves sont logés en chambrée à l’Ecole de la Gendarmerie nationale et n’ont pas droit au logement de leur famille. De même, les officiers effectuant le stage probatoire n’ont pas droit au logement de leur famille (l'article 40 le justifie).

Parlant d'habillement et d'équipements, les militaires de la Gendarmerie nationale sont astreints au port de l’uniforme et ne peuvent revêtir la tenue civile que dans les cas déterminés par le règlement sur le service intérieur lequel fixe la composition des différentes tenues des personnels composant le cadre. Les besoins en habillement et en équipement des militaires de la Gendarmerie nationale sont satisfaits : partie en nature, par la fourniture gratuite de certains effets d’habillement et d’équipement ; partie en deniers par l’allocation d’indemnités de première mise et de transformation d’uniforme et par des primes d’entretien fixées par un décret.

Toutefois, des tableaux de dotation fixent, distinctement pour chaque catégorie de militaires des corps de la Gendarmerie nationale, la composition du paquetage gratuit et les conditions de renouvellement des effets d’habillement et d’équipement.

L’organisation et le fonctionnement du service médical à l’intérieur de la Gendarmerie nationale fait l’objet d’une réglementation particulière. En effet, les militaires de la Gendarmerie nationale en activité de service, réformés et retraités et leur famille telle qu’elle est définie dans le décret en question (article 75), sont admis et traités dans les formations sanitaires dépendant du ministère de la Santé publique dans les conditions prévues pour les fonctionnaires des administrations, services et établissements publics civils de l’Etat. En outre, les blessures et maladies contractées par les militaires de la Gendarmerie nationale font l’objet de constatations médicales et sont enregistrées sur un document spécial.

En ce qui concerne l'avantage relatif au service social et des secours, sachez que l’organisation et le fonctionnement du service social de la Gendarmerie nationale font l’objet d’une réglementation particulière fixant notamment la part des ressources à provenir des crédits budgétaires ; et des secours pécuniaires peuvent être attribués aux militaires de la Gendarmerie nationale et à leurs familles par le ministre de la Défense, sur proposition des commandants d’unité, pour leur venir en aide dans le cas de certaines détresses accidentelles et notamment de décès du chef de famille avant d’avoir acquis des droits à pension. Cependant, ces secours sont prélevés sur la masse commune de secours et gratifications alimentée par une prime spéciale fixée par décret.

 Andromède-de-Châteaubriand

Content created and supplied by: Andromède-de-Chateaubriand (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires