Sign in
Download Opera News App

 

 

Soro Guillaume lui-même ignorait l'existence d'armes à l'annexe ( La garde de Soro )

Photos d'archives


Le mercredi 02 juin 2021, le procès de Soro Guillaume et 19 de ses proches était à sa 4e journée d'audience. Les sergent-chef Fofana Kouakou Konan, Kamagaté Adama, Dosso Seydou, tous de la garde rapprochée de l'ancien président du parlement ivoirien Soro Guillaume Kigbafori ont donné des informations sur la présence des armes à l'annexe et sur la déportation de ces armes à Assinie. Ils ont soutenu que personne ni même Soro Guillaume n'avait connaissance de l'existence de ces armes à l'annexe dans le bureau du commandant Kassé Jean-Baptiste.


Comme s'ils s'étaient donné le mot, les quatre hommes de la sécurité de l'ex-Pan Soro Guillaume Kigbafori ont fait savoir que les armes provenaient de la dotation des militaires affectés à la sécurité de l'ancien premier ministre depuis 2010.

En ce qui concerne la présence de ces armes à l'annexe, la garde de Soro est formelle, '' ni Soro Guillaume, encore moins une autre personne de son entourage n'avait connaissance de la présence d'armes dans le bureau du commandant Kassé Jean-Baptiste. Lui seul savait la présence de ces armes à cet endroit comme le rapporte Générations Nouvelles.

Les militaires ont affirmé avoir reçu l'ordre du commandant Jean-Baptiste, chef de sécurité de Soro Guillaume d'emporter avec eux les armes pour les immerger dans la lagune proche de la résidence de l'ex-Pan à Assinie. A la question de savoir les motivations réelles d'une telle mission, les militaires ont repondu que cette décision de leur hiérarchie avait pour but de retirer ces armes de cet endroit pour éviter qu'elles tombent dans de mauvaises mains qui puissent les utiliser à d'autres fins. Ils ont aussi répondu avoir agi dans un premier temps dans la précipitation pour le choix d'Assinie et ce, à cause des événements de ce jour à l'annexe. << Quand nous avons cherché a savoir la présence des gendarmes, des policiers et des civils encagoulés ce jour à l'annexe, le commandant Dagnogo nous a informés qu'il était là pour arrêter Soûl To Soûl et Alain Lobognon. Nous nous sommes mis à l'écart >> a déclaré Kamagaté Adama.

Plusieurs proches de l'ancien président du parlement ivoirien venus en grand nombre n'ont pas pu avoir accès à la salle d'audience qui n'avait plus de place libre.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

soro guillaume kigbafori soro guillaume lui-même

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires