Sign in
Download Opera News App

 

 

Adhésion de Simone Ehivet au nouveau parti : Tout reste possible, le pas que Gbagbo doit franchir

Il faudra pour les partisans de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo, patienter encore 3 semaines avant d’assister à la création effective du nouveau parti, qui devrait servir de rampe de lancement au prédécesseur d’Alassane Ouattara pour son retour sur la scène politique.

 

Les détails sur la date de l’organisation du congrès ont été dévoilés ce Mardi 21 Septembre, dans une interview que Sébastien Danon Djédjé, président du congrès constitutif du nouveau parti, accordait à Fratmat.info. Selon ce proche de Laurent Gbagbo, le congrès ‘’se tiendra dans la deuxième semaine du mois d’Octobre’’. Par ailleurs, l’ancien ministre de la réconciliation nationale est revenu sur le cas de l’ex première dame, Simone Gbagbo, qui parallèlement se prépare à lancer de façon officielle, son mouvement, le Mouvement Générations Capables (MGC) le 25 Septembre prochain à Abidjan.

 

Jusqu’à preuve du contraire, Sébastien Danon Djédjé ne perçoit pas encore de refus de la co-fondatrice du Front Populaire Ivoirien (FPI), Simone Ehivet Gbagbo de rallier ce nouveau parti, ‘’pour la simple raison que le parti n’est pas encore créé’’. Et bien qu’elle s’active actuellement à la mise en place de son propre outil d’expression politique, le président du congrès constitutif rassure : ‘’Ce que je sais, c’est qu’elle est favorable à la création du nouveau parti’’.

 

Faut-t-il comprendre par là que rien n’est encore perdu dans la perspective d’une adhésion de l’ex première dame au projet politique de son époux légal avec qui elle est en instance de divorce ? La subtilité du langage employé par Danon Djédjé ouvre la voie à de possibles suppositions autour de tractations discrètes en cours.

La sortie de Simone Ehivet, le 07 Septembre dernier, annonçant son refus de s’associer à l’initiative politique de son époux avait surpris plus d’un, d’autant plus que lors d’un débat sur RTI 1 en Août, César Etou, journaliste à ‘’La Voie Originale’’ se voulait catégorique sur la pleine volonté de l’ex première dame d’embarquer dans le nouveau parti que s’apprête à mettre en place l’ex chef d’état.

Visiblement, le conflit entre Simone et ses ‘’anciens camarades de parti’’, comme elle les appelle, se situe beaucoup plus au niveau des réglages techniques à faire. Pionnière du FPI avec Laurent Gbagbo, l’ancienne députée d’Abobo pourrait vraisemblablement être mal à l’aise avec son intégration en tant que simple membre du groupe de réflexion élargi pour la constitution du nouveau parti.

 

Si après César Etou, Danon Djédjé situé à un niveau de responsabilité plus élevé, confirme sa volonté d’adhésion, Laurent Gbagbo sait sans doute ce qu’il lui reste à faire. Permettre à son épouse légale de retrouver ses couleurs de leadership au sein de son nouveau parti en la positionnant à une fonction stratégique. Et là, le débat pourrait se clore définitivement.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires