Sign in
Download Opera News App

 

 

Tiken Jah parle de son prochain album, de l’argent en politique, de Gbagbo, Bédié et Ouattara...

Tiken Jah parle de son prochain album, de l’argent en politique, de Gbagbo-Bédié et Ouattara et de la 'famillecratie'

« Certains se demandent quelles sont les intentions d’Alassane Ouattara à l’égard de son frère cadet »

Ce Lundi 31 Mai 2021, la revue panafricaine Jeune Afrique publie une interview accordée au reggaeman ivoirien de 52 ans Tiken Jah Fakoly.

La vie de l’artiste au Mali en 2020, les grands sujets abordés dans son prochain album de 2020 et dans son single prévu cette année 2021, le mauvais usage de l’argent dans la politique, Gbagbo-Bédié et Ouattara et les nomination clanique y sont évoqués

Ci-après les déclarations fortes du reggaeman.

« Je suis resté à Bamako entre ma maison et ma ferme où je m’occupais de mes animaux avec mon gardien. C’était mon activité principale pendant cette période. Je suis aussi entré en studio pour faire quelques maquettes, parce que j’ai l’intention de sortir un nouvel album en 2022. Je prévois aussi un single en 2021 pour parler un peu de l’actualité. »

« Je compte parler du déclin de la démocratie en Afrique qui est en train d’être remplacée par la « famillecratie ». Au Gabon, vous avez le fils d’Omar Bongo Ondimba. Au Tchad, vous avez celui d’Idriss Déby Itno. Au Togo, celui de Gnassingbé Eyadéma. En Côte d’Ivoire, certains se demandent quelles sont les intentions d’Alassane Ouattara à l’égard de son frère cadet. Cette tendance à la succession familiale est très inquiétante. »

« Une autre cause du déclin démocratique est le rôle central que joue désormais l’argent dans nos sociétés. Il a été placé au-dessus de tout. Les politiciens l’ont bien compris : ils utilisent l’argent pour diviser et ça marche. »

Jeune Afrique : Depuis trente ans, Ouattara, Gbagbo et Bédié dominent la vie politique ivoirienne. Pensez-vous qu’ils finiront un jour par passer la main ?

Tiken Jah Fakoly: Il faut les y obliger s’ils ne le font pas d’eux-mêmes. Entre ces trois, ce n’est plus de la politique, c’est de la sorcellerie ! Chacun veut se venger de l’autre et le pays tout entier dépend de leurs rivalités personnelles.

« Aujourd’hui regardez le gouvernement d’Alassane Ouattara : il compte plus de ministres et de représentants originaires du nord. Ensuite ils nomment leurs frères dans leurs départements. Résultat, quand vous allez dans tel ministère, la majorité des gens qui y travaillent vient de l’ethnie ou de la région du ministre. »

Au regard de tout ceci, on peut affirmer que l'artiste est droit dans ces bottes.

Day France

Content created and supplied by: dayfrance (via Opera News )

alassane ouattara bamako mali tiken jah

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires