Sign in
Download Opera News App

 

 

Campagnes législatives : l’achat de conscience se fait à ciel ouvert

La campagne qui vient de s’ouvrir est une véritable foire aux dons. Une générosité très suspecte qui a toutes les caractéristiques du délit d’achat de conscience. Une autre forme de fraude électorale

Des candidats si « généreux »

Combien ont bien pu coûter tous ces engins? (Photos Web)

Des motos en grandes quantité, des tricycles, des fonds spéciaux et de soutien aux femmes et aux jeunes et des numéraires bien sonnants et trébuchants. Tout y passe ! Certains candidats aux élections législatives sont devenus si « généreux » ! Ils donnent sans compter. Pour ces généreux donateurs, les populations de leur localité ou circonscription électorale n’existent que depuis l’annonce des législatives du 06 mars prochain.

D’Agboville à Daloa, en passant par Daoukro et dans toutes les localités du pays où des candidats du Rassemblement des républicains pour la démocratie et la paix (Rhdp), sont en compétition, c’est la démonstration de prodigalité subite, l’étalage de moyens colossaux. Le Directeur général du Fonds d’entretien routier,  Lanciné Diaby, maire de Samatiguila et candidat de la circonscription 124 a fait des dons de motos et tricycles dont le nombre donne le tournis. A Divo, un cortège impressionnant venu d’Abidjan a fait son entrée dans cette localité du centre-ouest de façon très ostensible. Quelques candidats de l’opposition essaient tant bien que mal de suivre cette cadence controversée. Et comme chacun le sait, celui qui est au pouvoir peut, il a par conséquent la main très longue. L’opposant, lui, a des moyens très limités. Cette sorte de démonstration de force, évidemment est à l’avantage des candidats du Rhdp.

Un cortège qui laisse songeur

Que des véhicules 4X4 de luxe...

 Le subit intérêt pour les populations a un objectif clairement assumé : obtenir les suffrages de celles-ci par des voies détournées, faute d’argument pour convaincre. Ces candidats d’une générosité circonstancielle entendent bien agirent ainsi sur la conscience et le libre arbitre des populations bénéficiaires de leur brusque intérêt, afin qu’elles votent en leur faveur. Et pourtant, l’achat de vote ou de conscience est un délit sévèrement puni par la loi. Du fait que c’est une autre forme de fraude et de tricherie patente, le Procureur devrait immédiatement s’en saisir et ouvrir des informations à l’encontre de tous ceux qui s’adonnent à cette pratique déloyale.

La misère des populations moquée

Quelques carreaux de sucre contre des voix...

L’achat des consciences et subséquemment l’achat des voix est une atteinte grave à la démocratie en ce qu’il détourne la souveraineté populaire au profit des puissances politiques ou d’argent. Quand on voit les sommes folles qui sont englouties dans les campagnes électorales sous nos cieux, il est clair qu’une législation rigoureuse sur le financement des campagnes électorales est nécessaire pour mettre fin à ces pratiques qui sont autant d’atteinte à la démocratie. D’autant plus qu’il y a une véritable nébuleuse sur l’origine des fonds et moyens incommensurables qui sont ainsi déployés, à un moment où le reste de la population, exsangue, croupie dans la misère noire.

 Théodore Sinzé

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires