Sign in
Download Opera News App

 

 

Sur nci 360, Guillaume Gbato propose que l'accueil de Gbagbo soit exclusivement organisé par l'État

Ali Diarrassouba et son équipe ont traité au cours de l'émission hebdomadaire nci 360, les conditions du retour de Laurent Gbagbo. Ce retour doit il se faire sur la pointe des pieds ou en fanfare ? Les invités à l'émission ont tous été unanimes à reconnaître que les modalités du retour doivent être laisser à l'appréciation du concerné lui même. Il n'en demeure pas moins que Alafé Wakili a estimé que les conditions du retour de Gbagbo sont secondaires à côté de la Grande victoire que Gbagbo a remporté dans le le procès qui l'opposait à la procureure de la CPI. C'est en cela qu'il a selon son expression, dit que Gbagbo a ''gagné gros'' dans cette histoire. En conséquence, il est inapproprié qu'on vienne ternir cela à travers des expressions telles que ''accueil en catimini'' et ''accueil triomphal''. Quant à Guillaume Gbato, il estime que l'accueil de Gbagbo doit être du ressort exclusif de l'État. C'est à dire le gouvernement. Pour cela, pour lui, l'État doit voir en Laurent Gbagbo un ancien chef d'État, et non un leader d'opinion. Il est allé même plus loin en affirmant que certains'' gor'' à travers leur dire envoient l'ex président à la retraite. Il en veut pour preuve, les dires de Léon Emmanuel Monnet qui lors de sa conférence de presse avait dit ''quand Gbagbo arrivera , il s'instalera à Mama.'' De Arthur Banga a lui a rétorqué que Maman fait partie de la Côte d'Ivoire. En conséquence il est libre de s'y installer.

Content created and supplied by: GUIMARAES (via Opera News )

ali diarrassouba cpi guillaume gbato laurent gbagbo nci 360

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires