Sign in
Download Opera News App

 

 

Éthiopie/ patriotisme : quand élèves, étudiants et professeurs au champ pour l’effort de guerre

Abiy Ahmed au front, à la tête de ses troupes (Photos Web) 

L’Éthiopie est en train de donner une image de patriotisme à usage de tout le continent africain. Élevés, étudiants et professeurs ont abandonné Amphi et salles de classes pour prendre la route des champs et prêter main forte pour la récolte des céréales destinés aux soldats au front.

Cette mobilisation nationale autour de l’armée explique pourquoi cette armée galvanisée par la présence à sa tête du Premier ministre Abiy Ahmed Ali est en train de gagner du terrain sur les séparatistes du Tigré.Mobilisation patriotique avant de se déployer dans les champs

Ce 8 décembre 2021, le Prix Nobel de la paix 2021 a lancé un appel à la mobilisation générale. Il a appelé « tous les Éthiopiens aptes et majeurs » à se joindre au combat contre les séparatistes. Un appel anticipé par le monde de l’enseignement qui est allé donner de sa sueur pour nourrir les combattants. Outre ces enfants et leurs maîtres, les célébrités du pays et des athlètes de premier plan se sont joints à la mobilisation nationale.

Selon les médias occidentaux, les séparatistes tigréens seraient en difficultés qu’ils abandonnent, les unes après les autres, leurs positions. Il y a seulement quelques mois, ces rebelles avaient pris une ville aussi importante que Mekele (la capitale de la région du Tigré) et l’on avait craint qu’ils poussent jusqu’à la capitale Addis-Abeba.Aucun bras n'est de trop pour nourrir les troupes

C’est face à la menace qui se faisait pressente que le Premier ministre a décidé d’aller lui-même au front, le mercredi 25 novembre 2021, pour tenir la tête de son armée. Une armée  qui s’est enrichie de centaines de recrues. En en jugé par les résultats sur le terrain, cette décision d’Abiy Ahmed a eu le don de revigorer les troupes.

Théodore Sinzé

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

abiy ahmed

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires