Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire: Les dernières paroles de Gado Marguerite, mère de Laurent Gbagbo

LES DERNIERES PAROLES DE GADO MARGUERITE

ACTE 13

(La mère de Laurent Gbagbo agonise dans le véhicule qui la transporte vers Yamoussoukro. Dans un effort surhumain, elle s’adresse à son fils, par-delà les mers, par-delà les forêts, par-delà les déserts).

GADO MARGUERITE

Fils de Koudou

Mon fils

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Je m’en vais.

De cette terre

Qui pue

La méchanceté des hommes

Je m’en vais.

Fils de Koudou

Mon fils

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme à la démarche virile

Homme qui marche

Avec vigueur

Droit

Dans tes souliers

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Combattant intrépide

Qui

Devant aucun risque

Devant aucun danger

Ne recule

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme impétueux

Qui

Quand il parle

Bombe sa poitrine

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme éclairé

Qui

Lorsqu’il ouvre

La bouche

Parle sans peur

Et

Distille la vérité

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme indomptable

Qui

Lorsqu’il a parlé

Ne renie jamais

Ses paroles

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme valeureux

Sache que

Quoi que te fassent

Subir

Les Blancs

Jamais

Crois-moi

Ils ne te vaincront

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme au cœur pur

Malgré tout ce que

Tu endures

De souffrances

De mortifications

De désastres

Ne pense jamais mal

De personne

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme sublime

Garde-toi

D’encombrer

De vilains sentiments

De rancunes vaines

Ton doux cœur

Que je t’ai donné

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Homme indomptable

Le destin a voulu que

Sur cette terre des hommes

Ton étoile

De mille et un éclats

Brille

Nul ne peut l’éteindre

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Quoi qu’il en soit

Les satrapes

Toute honte bue

Ils te feront sortir

De la prison

Parce que

Tu ne mérites pas

D’être

Ainsi

Traité

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Ne te fais pas

De souci.

De cette prison

Où tu es

Entre quatre murs

Et avec des chaînes invisibles

Détenu

Tu sortiras

Certes

Vivant

Tu reviendras

Sain et sauf

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Les êtres humains

De ce monde

Chez nous et ailleurs

Pourvu qu’ils soient

Sensés et réfléchis

Te reconnaissent et te vénèrent

You oyê

Zoukoutê

Mon fils

Adieu.

Léandre Sahiri

(Extrait du livre «LAMENTATIONS. PLAIDOYER POUR LA LIBERATION DE LAURENT GBAGBO »

Content created and supplied by: Dognimey1 (via Opera News )

côte d'ivoire gado marguerite laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires